Neiren

Le plus prestigieux building d'affaire ouvre ses portes sur un monde complètement décalé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mikaru... Et c'est déjà trop.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikaru

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 24/08/2011

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Métier: Oh, regardez ! Un ours !

MessageSujet: Mikaru... Et c'est déjà trop.   Jeu 25 Aoû - 0:25

Nom : Sujou (HRP : Non ce n’est pas un Super Junior u_u). Il s’agit en réalité d’un nom d’emprunt.

Prénom : Mikaru

Sexe : Travelo *PAN* Masculin… *se masse la joue*

Lieu de Naissance : Japon, mais où ?

Physique : Mikaru fait dans les 1m80, il ne sait pas combien exactement, il ne doit pas faire plus d’une cinquantaine de kilos. En fait, il a un physique parfait pour tout ce qui rapporte au mannequinat (HRP : Ca tombe bien, me direz vous =D). Ses yeux sont gris métallisé et il possède de très longs cheveux blancs / argentés. Il porte souvent des bijoux, ou des tenues avec de la fourrure, ou en sky. Il lui arrive parfois de se vernir les ongles.

Signes Distinctifs : Son physique n’est donc pas très passe-partout, mais on peut également ajouter le fait qu’on le retrouve sans cesse dans des endroits et des situations improbables, toujours l’air détaché et sûr de soi, il parle très fort et à une fâcheuse tendance à insulter les gens qui lui diraient de se taire. Quand il veut quelque chose, il peut également devenir une véritable sangsue au point de tout supporter comme si de rien n’était.

Métier : … Voilà toute la vraie question le concernant : quel est son métier ? Officiellement, il est chômeur, voir SDF. Officieusement, il est top model pour une nouvelle vague créative d’un modéliste excentrique mais légèrement inconnu, ce qui lui permet de joindre les deux bouts, sans se faire trop remarquer. Et encore plus officieusement… ! Personne ne le sait. La seule chose certaine est qu’il possède une troisième corde à son arc, nécessitant qu’il porte une tenue à la limite de celles de la mafia ainsi que des lunettes de vue transformables en appuyant sur un bouton d’une branche en lunettes de soleil.

Psychologie : Alors… Pour commencer… ! Je crois qu’un psychologue se serait suicidé s’il avait eu affaires à lui. Mikaru est en général insupportable, inébranlable, inarrêtable… C’est une plaie. Il est du genre impulsif et malgré qu’il ne soit pas idiot, agit très souvent avant d’avoir réfléchit. Il exaspère une majorité de personne le connaissant. Il est gay, mais ne le montre que peu.


Histoire :

Neiren. Grande cité, bondée de monde. Son centre-ville, tout aussi bondé de monde, si ce n’est plus. Son centre culturel bordant une rue où…

« - Un jour, la p’tite Huguette ! »

Etrangement, les SDFs présents en petit nombre se retournèrent immédiatement sur ce qui semblait être à première vue l’un des leurs. Assit en tailleur en plein milieu d’un trottoir, une tasse devant lui, un homme au physique des plus inconcevables chantait, pour ne pas dire hurlait, à tue tête au plus grand damne des passants. Néanmoins, cela ne semblait absolument pas influencer son humeur visiblement bonne.

« - Un jour, je…

- VAIS TE PETER LA GUEULE SI TU CONTINUES !

- … Je serai…

- MORT, PARTI COMME T’ES !

- Je… !

- Tu… !

- JE !!!

- TU VAS LA…

- Non mais tu vas la boucler ?! Je chante, MERDE ! »

Venant de se lever brusquement, visiblement outré qu’on l’ait interrompu, et absolument pas décidé à baisser d’un ton, l’homme serra les poings, prêt à en découdre. Mais les personnes l’ayant « gentiment interpellé » lui lancèrent simultanément des pierres à leur portée, le contraignant à se protéger à l’aide de ses bras.

« - Raaah ! Tout de suite la violence ! Les poètes sont reniés, de nos jours ! Bande d’incultes ! Vous comprenez rien à l’art !! »

Intérieurement, cependant, sa pensée ressemblait d’avantage à « Les POUETS sont incompris, de nos jours. Que ce soit du LARD ou du cochon ! ». Et bien que cette phrase aurait pu être incomprise par une majorité, à ses yeux, elle avait énormément de sens. D’ailleurs, elle le fit sourire, créant une vague d’incompréhension de la part de ses détracteurs, qui reprirent leur chemin, un sourcil dressé, la bouche en biais, leur donnant un air constipé aux yeux de l’homme aux cheveux blancs qui se rassit dans la même position que précédemment.

« - Un grand malade… »

Mikaru, car là était le nom de ce « grand malade », ne leur en tint pas rigueur, bien trop habitué à ce genre de traitement. Il était arrivé dans la cité, tout droit du Japon, quelques mois auparavant pour… Une raison bien particulière à laquelle il n’avait absolument pas le droit de faire allusion. Ayant besoin d’une couverture, il s’était affairé à en trouver une idéale… ! Sans le moindre résultat. Etrangement, ce fut au bout de quelques jours que cette dernière était venue à lui d’elle-même. Se promenant dans une rue de la capitale, Mikaru s’était fait repérer par l’assistant d’un… Espèce de fou se revendiquant créateur de mode et assurant à la population que ce monde d’égocentriques – dont il était fier de faire partie – allait bientôt subir une révolution grâce à son génie. L’homme aux cheveux blancs, lui, s’en était arrêté au montant du salaire que l’homme lui proposait, les raisons plus « spirituelles » ne le touchant que peu, et s’était retrouvé grâce à son physique en tant qu’égérie de cette nouvelle marque. Depuis lors, il s’arrangeait – sans trop de mal – pour ne jamais se faire reconnaitre dans la rue et menait en parallèle une vie de clochard mendiant bien qu’il ne possède un appartement. Par plaisir, simplement. Cependant, Mikaru était bien trop propre sur lui pour que les gens ne puissent le prendre au sérieux dans ce rôle, se laissant aller à penser qu’il n’était qu’un sans emploi feignant et criard.

Les yeux levés vers le ciel bleu, il entendit des bruits de pas précipités et finit par abaisser le regard sur un couple en pleine course effrénée dont l’homme semblait totalement à bout de souffle. Ce dernier se stoppa net devant lui, haletant.

« - A… Attend, chérie… ! J’ai un… J’ai un tout petit…

- Un tout petit quoi ? » ne put s’empêcher de rétorquer l’individu aux cheveux longs, un large sourire amusé aux lèvres.

Son pauvre interlocuteur contraint et forcé lui lança un regard où l’épuisement ne laissait la place à aucun autre sentiment.

« - … Problème. J’ai un petit problème, niveau course…

- Ah ! Autant pour moi, bonne journée. »

Sans demander leur reste, le couple reprit sa route, tandis que Mikaru ouvrait la bouche pour reprendre son « activité artistique » lorsqu’une musique étrange et étouffée sortit de son pantalon. Intrigué, bon nombre de gens, surtout ceux le connaissant, tournèrent la tête en sa direction et lui permirent une réflexion qui lui mit du baume au cœur.

« - J’vous rassure tous, c’est pas ce que vous pensez qui fait de la musique ! »

Il eut à peine le temps de voir leurs mines décomposées, car il sortit un téléphone portable dernière génération de l’une de ses poches, l’air de rien.

« - … Bah quoi ? Vous avez jamais vu un SDF avec un portable ?! »

Et dans un accès de rage, il se leva et leur jeta ledit objet en pleine figure, ne prêtant pas réellement attention à la personne qu’il avait touchée. Quelques secondes plus tard, il semblait être redevenu calme et… Très ennuyé.

« - … Ah merde. Comment je vais faire maintenant ? »

Mais alors qu’il se grattait la tête du bout de l’index, un autre son sortit de son pantalon. Un biper. En l’observant, Mikaru put lire juste en dessous du numéro « RAPPELLE. VITE. » Ce qui lui permit de se faire une idée sur l’auteur de son coup de téléphone précédent. A nouveau, la communauté l’entourant se stoppa et lui lança un regard perplexe.

« - … Bah quoi ? Vous avez jamais vu un SDF avec un biper ?! reprit-il, s’apprêtant à répéter l’action qui avait coûté la vie au premier appareil, mais se ravisa rapidement. Ouais, non, je vais peut-être m’arrêter là. »

Cherchant un moyen de recontacter le numéro sur son biper, il finit par apercevoir un peu plus loin une cabine téléphonique, plutôt délabrée mais toujours en état de marche. Elle devrait faire l’affaire. Cependant, pour se faire, il allait avoir besoin de monnaie, chose qu’il n’avait pas. En baissant les yeux vers sa tasse, il y décela tout au fond une minuscule pièce. Au moins, une personne lui aurait été utile dans la journée. La saisissant, il se dirigea vers la cabine, l’y inséra, composa le numéro et dut patienter à l’aide d’une horrible musique d’ascenseur.

« - Bonjour. Pour contacter le service technique, tapez un. Pour toute question, tapez deux… »

Mikaru patienta deux bonnes minutes, le temps que l’opératrice virtuelle ait fini de citer chaque service disponible avant de taper plusieurs chiffres sur le cadran.

« - Code ? demanda une voix autoritaire et masculine.

- Sujou. Salut Boss.

- Cesse tes familiarités, Mikaru. Qu’as-tu fais de ton téléphone ?

- Ah bah, tu vois, je t’avais dis que c’était de la mauvaise qualité ! Il est a peine tombé, et il est mort ! s’exclama le jeune homme avec toute la mauvaise foi crédible du monde.

- Si tu veux… répondit son interlocuteur après un bref soupir d’exaspération. Où en es-tu ?

- Nulle part…

- Pardon ?

- Dans le coaltar ! se rattrapa t-il de justesse. Je dors à moitié ! Mais j’avance, vous inquiétez pas.

- Pourquoi à chaque fois que tu nous dis ça, nous nous inquiétons d’avantage… ?

- Bon écoutez, Boss, je vous aime beaucoup, mais j’ai que 25 cents de crédit, et je sais pas quand la com’ va se cou-… Allô ? Allô ?

- … Je suis toujours là, imbécile.

- Ah, j’ai eu peur ! répondit Mikaru, mimant l’acte de s’évanouir contre l’une des parois de la cabine bien que son interlocuteur ne puisse le voir faire.

- Au lieu de faire le singe comme à ton habitude… !

- Ah bah c’est méchant pour le singe, ça…

- N’est-ce pas. Tiens nous au courant lorsque tu auras progressé.

- Vous inquiétez pas, je suis sur le… Allô ? »

Cette fois, son temps imparti était bien écoulé, et il dut se résoudre à raccrocher, toujours aussi souriant et calme, alors que cet appel aurait du l’inquiéter. Il avait l’habitude. L’habitude de toujours tout faire au dernier moment et de s’en sortir, il ne voyait donc pas pourquoi il en serait différemment cette fois-ci.

Sortant de la petite boîte en verre, Mikaru s’étira. Qu’allait-il bien pouvoir faire pour continuer sa journée ? Il devait se rendre à l’évidence : plus de téléphone, plus d’argent, plus personne pour l’écouter chanter… Une occupation gratuite… Comme si ça existait. Mais oui. Ca existait. Ennuyeux, mais… D’un pas convaincu, il se dirigea alors vers la bibliothèque la plus proche.

HRP :

Comment avez-vous connu ce forum? Par un topsite sur lequel mon propre forum est inscrit.

Quel posteur êtes-vous? ( fréquence d'écriture, qualité, nombres moyens de lignes etc.. ) Je crois que cela dépend de ce qu’on me permet de poster. Je suivrai un peu le mouvement, si la personne ne répond pas, je n’irai pas la harceler pour qu’elle le fasse. Personnellement, si je peux répondre une ou deux fois par jour, je le fais, mais si mon emploi du temps m’en empêche… *grimace* Niveau qualité, c’est à vous de me le dire ! =D

Donc, comme l'a dit Axel, nous sommes soeurs, nous avons donc la même IP, et ce ne sont pas des doubles compte X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Dutch Mercer

avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 34
Localisation : colomiers

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Métier: dealer, proxénète, protiétaire du "Titty Twister"

MessageSujet: Re: Mikaru... Et c'est déjà trop.   Sam 27 Aoû - 16:20

bienvenue à toi tu es validé.
amuse toi bien ici ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mikaru... Et c'est déjà trop.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» un site ke trop crampant XD
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neiren :: Bienvenue dans le building de la folie :: Entretien d'embauche :: Embauchés-
Sauter vers: