Neiren

Le plus prestigieux building d'affaire ouvre ses portes sur un monde complètement décalé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Axel A. Valentyne

Aller en bas 
AuteurMessage
Axel

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 24/08/2011

Feuille de personnage
Âge: Dix-neuf ans
Métier: Bibliothécaire

MessageSujet: Axel A. Valentyne   Jeu 25 Aoû - 0:23

Nom : Valentyne

Prénom : Axel A. (HRP : Il ne donne son second prénom à personne. Même pas aux impôts. *SBAM*)

Sexe : Malgré les apparences, Axel est bien un homme.

Lieu de Naissance : Lui-même ne le sait pas (Et il s’en fiche, soyons honnêtes).

Physique : Environ 1m70, pour presque 45kilos. Des cheveux courts et noirs, de grands yeux bleu inexpressifs, et un visage constamment neutre. Il est plutôt mince, voir maigre, et semble très fragile. Il porte parfois des lunettes couleur noisette ou brun foncé (En fonction de son humeur). On dirait une poupée en porcelaine grandeur nature.

Signes Distinctifs : Il cache toujours son cou (A l’aide de ras-du-cou, de cols roulés, etc…). Il dit que ça n’est que par souci d’esthétique, que ce n’est qu’un détail, pourtant il refuse catégoriquement de le dévoiler en présence de quelqu’un, quitte à devenir agressif et violent si l’on essaye de le forcer. On reconnait également très facilement un document qu’il aurait lui-même rédigé car il possède une très belle écriture manuscrite (On s’en fout, me direz vous mais c’est important quand même !).

Métier : Après avoir enchainé les petits boulots, il a finalement trouvé l’emploi parfait pour lui : bibliothécaire.

Psychologie : Son apparence décrit assez sa personne. Neutre, il a apprit à contrôler et retenir ses émotions durant son enfance lorsqu’il consolait, rassurait et protégeait sa mère, devenue brutalement veuve (Et folle, cela va de soi) à la suite du décès du père d’Axel dans un accident de voiture. Il a tendance à ne pas trop parler, sauf lorsqu’on le lui demande. Dans ces cas-là, il répond souvent avec un certain détachement, voire un désintérêt total de la situation. Il ne se prive jamais de dire la vérité, et déteste qu’on lui mente. Lorsqu’il travaille, Axel est très concentré sur sa tache et il faut beaucoup de patience pour arriver à capter son attention dans ces moments… !
En général, il évite également de donner son second prénom, qu’il juge beaucoup trop féminin.
Il aime la lecture, ce qui explique son choix professionnel, la cuisine, les chats, il en possède d’ailleurs un noir nommé Cheshire, le silence ainsi que la solitude totale. En effet, ce cher Axel est agoraphobe.
Il déteste tout ce qui se rapporte à la mécanique, les grands rassemblements, qu’on touche à ses affaires sans son autorisation, qu’on essaye de le forcer à montrer son cou, son second prénom et les hôpitaux.
Bien qu’il soit donc très calme et posé en général, dans son esprit tournent les pires critiques sur chaque personne (NDLC : Vous verrez ça au fur et à mesure des RPs…) qu’il rencontre ou qu’il voit. Et, même s’il se contrôle plutôt bien, titiller un peu trop ce cher Axel peut être très dangereux… !
(Et il est homosexuel, aussi.)


Histoire :

« - Appelez un médecin ! »

Pourquoi mettaient-ils tous autant de temps ? Tous des incapables… Cette fois, c’était la seule fois où il risquait le plus d’y passer, et personne ne semblait s’en inquiéter.

« - S’il vous plait ! Appelez un médecin ! »

Et elle, qui hurlait… Elle n’avait pas pensé à utiliser son propre téléphone ?! Ah, non. Elle avait du l’oublier chez eux, qu’il était bête…

« - Axel ! Je t’en prie, réagis ! »

Réagis ?! Elle était marrante, tiens ! En attendant, ce n’était pas elle qui avait la gorge à moitié tranchée !

« Mais… T’es vraiment ma mère ?! » pensa le jeune garçon, alors âgé de quatorze ans.

C’était une situation digne d’un film. Quelques minutes plus tôt, et pour la quatrième fois depuis son récent emménagement à Neiren, le dénommé Axel s’était fait attrapé par une petite bande d’hommes de deux ou trois années de plus que lui, s’était vu roué de coups, et pour finir, comme dans les trois cas précédents, avait failli se faire violer. La seule chose différente des autres même scènes était que ce jour-là, il avait osé se défendre. Il avait osé se débattre, et avait osé donner une belle droite dans la tête d’ahuri de l’un de ses agresseurs… Qui s’était bien vite relevé, avec un joli couteau… Et n’avait pas raté sa cible.

A présent, Axel était là, allongé dans la rue, sa mère le serrant dans ses bras. Autour de lui, il arrivait à entendre les bruits de pas de gens s’approchant. Enfin… « Entendre » était un bien grand mot. Disons qu’il les percevait autant que possible, par les vibrations du sol ou le fait qu’on le bouge de temps en temps. Ah, et sa mère, qui n’arrêtait pas de le secouer ! Comme si ça allait l’aider. Alors qu’elle le relâchait et braillait une énième fois son nom, sa voix fut soudainement coupée. Et cela fit sourire le garçon aux cheveux noirs, car elle parlait toujours. C’était juste… Qu’il ne l’entendait pas. Plus, en tout cas. Et il trouva cette situation d’autant plus cocasse lorsque les enseignes des bâtiments et ces derniers eux-mêmes devinrent blancs, avant de progressivement s’effacer de sa vue, comme si quelqu’un les avait passés sous PaintShop en augmentant la luminosité au maximum. Les silhouettes qu’il distinguait encore se trouvaient être sombres, et à présent, un bourdonnement assourdissant s’emparait de son esprit. Alors c’était fini ? Simplement parce qu’il ne s’était pas laissé faire, simplement parce que cette fois, il n’avait pas attendu qu’un des bras cassés passant par là ne fasse fuir la bande de débiles l’ayant agressé, il allait passer de l’autre coté ? Après tout, cela ne l’inquiétait même pas. Il rejoindrait son père, comme ça ! Lui aussi était parti trop vite à cause d’un incapable. Quand on ne sait pas rouler à contresens avec trois grammes d’alcool dans le sang, on ne le fait pas ! Mais apparemment, certains aimaient essayer, et c’était l’une de ces personnes qui était magistralement entrée dans le véhicule de son géniteur et l’avait envoyé dans un fossé.

Une lumière. Tout disparaissait. Ses yeux se fermaient… Et…

*BIP « … heures du mat’, les gens ! Pour vous donner la pêche, on envoie un méga son ! »*

Et passa alors une chanson, qui fit se réveiller Axel en sursaut. Ce dernier crispa sa main sur sa gorge par réflexe. Une voix, le cou découvert, on cache la cicatrice. C’était préférable. Même si la voix provenait de son radioréveil réglé sur sa station préférée – la seule qu’il captait correctement –. Poussant un soupir ressemblant plus à un grognement, il se redressa dans son lit, son pyjama légèrement trop large découvrant l’une de ses épaules. Il avait encore maigri. … Tant pis. Quelques secondes après avoir constaté que ses souvenirs s’étaient à nouveau manifestés dans l’un de ses rêves, il daigna tourner son regard encore ensommeillé, se frottant un œil à l’aide de son poing, vers le cadran numérique qui affichait sept heures, et pensa qu’il était préférable de ne pas se rendormir. Il allait devoir aller travailler dans à peine une heure, et même s’il ne mettait que peu de temps à se préparer, il ne possédait pas le permis et avait trop peur des transports en commun. Ce n’était qu’une forme de stress en présence d’autres personnes, mais il aimait exagérer en se disant agoraphobe.

Après s’être péniblement levé, et dirigé vers la cuisine de son petit appartement, il ouvrit presque mécaniquement son réfrigérateur pour en sortir une brique de lait et en verser une bonne partie dans un bol qu’il posa sur son plan de travail. Comme un appel. Un appel à un animal qui ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Un chat noir aux yeux d’un bleu aussi profond que celui du regard de son maître s’avança et sauta sur le meuble, avant de plonger son museau dans le récipient, laissant apparaitre un sourire sur le visage pâle du jeune homme.

« - Salut Cheshire… J’espère que toi, tu as bien dormi… ! »

Axel nourrissait une véritable passion pour les chats comme pour les livres, et avait trouvé en celui qu’il avait nommé Cheshire un moyen de combiner ces deux dernières ainsi que de combler plus ou moins la solitude dans laquelle il s’était lui-même enfermé, et de laquelle il s’empêchait lui-même de sortir.

*« Ce petit interlude vous a été offert par 30 Millions d’Amis. »*

Vérifiant une dernière fois qu’il n’avait pas oublié son sac, il sortit une petite boîte de ce dernier, se cachant dans l’encadrement d’une entrée vitrée. Soupir de soulagement, elle était là. Cet objet d’apparence peu étonnante contenait une chose très importante. Ou plutôt, plusieurs choses. Il observa un moment les petits cachets à l’intérieur, ces petites pilules qui l’aidaient à évacuer tout son stress en public. Il l’avait bien dit : agoraphobe.

« - Bonjour, Axel !
- Bonjour… ! » souffla t-il en ouvrant la porte près de laquelle il s’était appuyé.

Rangeant ses médicaments dans son sac, il esquissa une légère grimace se voulant être un sourire légèrement nerveux à la jeune femme l’ayant salué et venant de prendre place derrière un bureau en demie lune non loin de l’entrée de la bibliothèque. Car oui, c’était dans le centre-ville de Neiren, ville dans laquelle il habitait maintenant depuis quatre ans environs, que notre petit brun avait trouvé l’emploi parfait. Elle était presque constamment vide, cachée par le centre culturel tout proche – d’ailleurs, les personnes s’y rendant passaient parfois par ici, mais c’était rare –…

« - Comment vas-tu ?
- On… Peut dire que ça va, et toi ? »

… Mais également emplie de livres – logique –, ce qui le détendait étrangement…

« - Je vais bien, merci ! Plus qu’à voir comment va se passer la journée.
- Oui, j’espère que tout se passera bien.
- Axel, il n’y a aucune raison que quelque chose se passe mal !
- Tu as raison… »

*Il gravit les escaliers menant à l’étage ouvert de la bibliothèque*

… Et surtout, elle était au calme. Du moins, elle était censée être au calme.
Alors qu’il était au premier de l’endroit, là où normalement il était plongé dans le plus grand silence, une voix ressemblant fortement aux hurlements d’un type en train de se noyer dans sa baignoire, parvint à ses oreilles. Quelque chose de très désagréable, qui lui fit immédiatement froncer les sourcils. Heureusement que les épaisses vitres atténuaient le bruit, sinon, il serait certainement sorti tabasser la personne braillant à la mort à coups de livre. Livre qu’il tenait dans ses bras d’ailleurs, et qui s’avérait être une encyclopédie, édition de la lettre A – Comme Axel, hasard ? – qui avait été mal rangée par quelqu’un l’ayant empruntée, bien épaisse et qui devait contenir au moins mille pages. Lui qui pensait pouvoir rester au calme, c’était de toute évidence raté. Il reprit son travail, essayant d’ôter ces cris d’agonie de son esprit.

Tout ce qu’il espérait était que personne ne vienne à sa rencontre aujourd’hui…

~~~~~~~~~~~~~~

HRP :

Comment avez-vous connu ce forum ? Par un topsite. ^^

Quel posteur êtes-vous ? ( fréquence d'écriture, qualité, nombres moyens de lignes etc...) Niveau fréquence d’écriture, comme je suis parfois surchargée, c’est très aléatoire, on va dire que j’essaye de ne pas trop trainer. Sinon, niveau qualité et nombre de lignes, c’est également aléatoire, ça dépend du post précédent, de ce que mon personnage a à dire ou à penser, de ce qu’il doit ou peut faire… Pleins de facteurs entrent en compte, mais dans l’ensemble, je pense que je n’me débrouille pas trop mal ^^

Aussi, une petite note HRP : Mikaru et moi sommes en fait sœurs, d’où la raison pour laquelle nous faisons beaucoup de choses au même moment =) (Pas qu’on pense qu’on est la même personne… Ce qui est arrivé plus d’une fois ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dutch Mercer

avatar

Messages : 448
Date d'inscription : 24/06/2009
Age : 34
Localisation : colomiers

Feuille de personnage
Âge: 31 ans
Métier: dealer, proxénète, protiétaire du "Titty Twister"

MessageSujet: Re: Axel A. Valentyne   Sam 27 Aoû - 16:21

bienvenue à toi tu es validé.
amuse toi bien ici ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Axel A. Valentyne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Axel caniche de 10 ans - SPA PLAISIR (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neiren :: Bienvenue dans le building de la folie :: Entretien d'embauche :: Embauchés-
Sauter vers: