Neiren

Le plus prestigieux building d'affaire ouvre ses portes sur un monde complètement décalé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un matin très ordinaire (Lady Valesska Lacrima)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mindebilder

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 28
Localisation : Virturia, Québec

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Massothérapeute

MessageSujet: Un matin très ordinaire (Lady Valesska Lacrima)   Sam 5 Déc - 22:16

(L'idée de base est fait, je vais juste rajouté quelques détailles.)

C'est un matin bien ordinaire qui se pointais à l'horizon.

Ça fait environt trois semaines que Shawn n'as pas réussit à attiré de la nouvelle clientèles dans son loft.
Sa situation est tel qu'il songe sérieusement rencontré les tenanciers du Titti-twister et du Bodynight pour voir s'il pourai être engagé pour quelques semaines, le temps de remfloué son compte en banque.

Assis devant sa grande baie vitrée dans un grand fauteuil Lays-e-boy, il sirotait un thé vert dans sa tasse préféré qu'il a depuis... depuis son premier déménagement.
Lui qui étais un adepte du naturisme à Montréal, a même reçu une mise en demeur pour exibitionnisme devant mineur. Ayant apris de sa mésaventure, il as toujours une robe de chambre accroché près de son lit pour qu'au réveille, il puissent allez et venir sans aucunes encombres.

TOCTOCTOC

Tien donc, se dit-il en se dirigeant vers la porte.

Il ouvrit et s'empressa de se débarassé du jeune mome qui lui prestai de payé l'ebdomadaire avant de lui jeté celui-ci en pleine figure. Les camelots qui se contentai de lancé les jounaux d'un vélo, ça fait desormai partis du passé.
Et d'ailleur... Depuis quand paye-t-on pour un hebdomadaire gratuit?!? Mad

Comme je l'est écrit plus haut c'est un matin qui s'annonce très très ordinaire.

De retour dans son fauteuil Shawn comença à lire les gros titres lorsqu'un feuillet pubilcitaire tomba par terre.

Exclamation
À son grand étonnement, un des feuillets publicitaires portait justement sur les soin de santé alternatifs.
Sawn pris ce feuillet et mis le reste à la poubelle.

De retour dans son fauteuil, il lisait les petite-annoces lorsque, à nouveau, il se fit dérangé par la sonette.
Il ouvrit la porte à deux fillettes qui ne devais pas dépassé 10 ans.

Nous somme de la chorale des Bout-de-choux, voudriez-vous nous encouragé?

Bon, un bande de marmots qui viennent quêté. Déjas qu'il n'avait pas aprécié le camelot, il se résolut de les faires disparaitre au plus vite.

LET'S GO LES FILLES, LACHÉES PAS!!!

En voyant les grand yeux rond que les petite luis fesaient, il réplica:

À s't'heure, dessendez de ma gallerie. Allez ouste!

Sawn regarda les petites courir jusqu'au voisin le plus proche et ferma vigoureusement la porte.

Bon débaras!

Tous ces allez-retours lui ont donné faim. Le jeune homme mit donc deux tranche de pain dans le grille pain.
Shawn sortit aussi un pot de beurre d'arachide et arrachat deux banane du crochet. Comme il finis de coupé les bananes le grille-pain...
Il l'a à peine entamé qu'il entendit la sonnête pour une 3e fois.

Quoi encore! Evil or Very Mad

Il regarda dans "l'oeil magique" de la porte pour découvrir ce qui semble être une jeune femme toute menu vêtu de noir de la tête au pied.
Musulmane? Non, pas de voile... plutôt un grand chapeau mexicain noir.
Difficile de décrire autrement puisque "l'oeil magique" déforme un peu ce que l'on voie et qu'il fait sombre dans cette partis de la cour.

Une cliente?!? S't'une chance à saisir.

La perspective de recevoir une cliente fit naitre l'espoir de jours meilleurs, mais il savait qu'il se devai de l'impretionné.
Le massothérapeute entrouva la porte et dit tous sourire:

Bienvenue au Studio Détente! Smile

(À toi!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un matin très ordinaire (Lady Valesska Lacrima)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lady Ombeline "L'épée du matin"
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neiren :: La ville " Neiren " :: Habitations :: Studio de Ducker-
Sauter vers: