Neiren

Le plus prestigieux building d'affaire ouvre ses portes sur un monde complètement décalé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un peu de distraction [pv: Amélia]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 11:39

Junsu venait de reprendre conscience, il ne savait pas vraiment quoi faire. Le métier que ses doubles lui avaient approprié n'était pas vraiment son genre, il remarqua d'ailleur devant le miroir que son corps était bien plus musclé. L'homme perturbé ne connaissait donc rien de sa nouvelle, ni même comment elle s'appellait. Il avait vu sur un journal un certain mot "Neiren", ce qui ne signifiait pas grand chose, mais c'était surement la ville. Il marchait dans son appartement, découvrant au fur et à mesure toutes les surprises. Premièrement sa chambre, qui donnait sur un superbe parc allumé dans la nuit. Junsu avait aussi une garde robe hors du commun, des meubles et une décoration hors de prix.

L'idée de se balader un peu le tenta assez vite. Junsu voulait un peu connaitre les endroits principaux de cette ville qui semblait immense et dont il voyait à travers sa fenêtre un immense batiment se distinguer des autres par sa hauteur. Il prit donc une douche avant de sortir, se faisant beau car il voulait rencontrer des personnes. Il avait appris jeune que sans amis, il n'était rien. Il enfila ensuite une chemise blanche prise au hasard ainsi qu'un costard, histoire d'être présentable.

Au moment de sortir, il trouva les clées sur une petite table, puis passa sa porte et la referma. En regardant les clées, il trouvait des clées de voitures et plusieurs autres encore inconnues. Il ne voulait pas conduire aujourd'hui, juste se promener un peu à pied. Une fois dans la rue, il erra sans savoir où aller, regardant les personnes marcher tous dans un sens que dans l'autre. Il décida alors de le suivre.
En effet, ces gens plutot jeune allait dans une boite de nuit, mais Junsu lui n'aimait pas spécialement cette ambiance. Plus loin dans la même rue, il pouvait aperçevoir une autre lueur du même type. Intrigué, il s'aventura dans la sombre ruelle. Il découvrit alors une boite de strip tease, leva son bras gauche pour voir l'heure, il était exactement 23h33, soit un début de soirée et il n'avait rien à faire. Il s'aventura alors dans cet établissement nommé le Titty Twister.

De loin il pouvait entendre une douce musique sur laquelle danser plusieurs strip teaseuses soit pour un client en particulier, soit pour le public en général. Junsu prit une table seule, assez près de la scène, ouvrit un dépliant avec des boissons alcoolisés. Il prit un simple whisky, et le paya avec des billets se trouvant dans la poche intérieur de son costard. Une coïncidence qui se répétait dans tous ses costard, pourtant il mettait toujours son argent dans son porte feuille, qu'il avait oublié ce soir là.
Junsu profitait du spectable générale, qu'il trouvait un peu ennuyant. Il jeta des regards à droite et à gauche de ses épaules. Que des vieux, et pas une seule femme, pourquoi d'ailleur aucune femme ne vennait voir des strip teases, il ne fallait pas être lesbienne ou quoi que ce soit pour apprécier ça. D'autant plus que c'était un endroit de rencontre comme les autres, l'homme attendait d'ailleur que quelqu'un s'assoit à sa table pour discuter un peu. Une personne autre que le personnel, une belle femme lui avait d'ailleur donné une carte des services spéciales qui se trouvait dans des salles à part.

Junsu était à son troisième verre, il ne savait pas encore combien de temps il allait resté ici à mater les belles femmes se déshabiller plus ou moin sensuellement. De temps en temps, il donnait un petit billet en le coinçant dans le string des plus méritantes. Il était légèrement excité par toutes ces strip teaseuses aux généreux attributs. Si ça continuait comme ça, se disait-il, il allait se faire une danseuse tôt ou tard, enfin timide comme il était, il n'aurait jamais pensé aborder une femme comme ça. Il n'avait rien d'interessant.

Une heure était passée, il pensait se lever de sa chaise pour trouver quelque chose de plus "interessant" à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 12:31

Amélia s'était rendu à la boîte sans trop savoir pourquoi elle y allait. En temps normal, elle n'y allait pas. Sans doute parce qu'elle aurait fait compétition avec les danseuses mais son client voulait la rencontrer là. Un pervers sans doute... C'était là juste une rencontre de formalité, quelque chose qui ne nécessitait aucun papiers, aucun document important, ce n'était rien d'officiel mais l'avocate ne voulait pas perdre des clients. C'était son gagne-pain qui était en jeu à ce moment là. Elle s'était assise à une table à l'autre bout de la salle histoire de ne pas avoir les demoiselles sous ses yeux. Non pas qu'elle soit anti-nudité, mais cet endroit ne lui convenait définitivement pas et si ce n'était pas de ce rendez-vous d'affaire, bien qu'il ne soit pas formel, elle se serait volontié tiré de là sans plus attendre. Et puis minuit... Quelle heure pour rencontrer des gens ?! Décidément, le monde était fou. Une forte odeur d'alcool régnait dans l'endroit. Amélia s'était fait servire une boisson à partir de vodka, de jus d'orange et de 7up le tout garni d'une cerise et d'un peu de grenadine pour y ajouter de la couleur. Le liquide était bon, doux au goût. Amélia regardait aux tables pour voir s'il n'y avait pas quelqu'un qui la reconnaîtrait. De toute évidence, elle espérait qu'il ne sagisse pas d'un canulard. Certains hommes remarquaient la présence de l'avocate sur les lieux et se montraient intrigués. Dans les murmures, on pouvait entendre ; "Est-ce qu'elle travaille ici ?" "Pourquoi est-ce qu'elle ne danse pas ?" "Elle est plutôt jolie." Mais ça, ce fut avant qu'un espèce de vieux pervers saoul ne s'approche d'elle et lui pose sa main sur la cuisse. Elle se leva d'un bond et lui envoya son sac à main à la figure. Ce dernier n'étant pas tout à fait conscient de ce qu'il faisait reçut le sac en question et s'effondra sur le sol étourdi.

- Sale pervers ! cria-t'elle sans tenir compte des gens dans l'assistance.

Un des gardes de sécurité s'approcha pour voir ce qui se passait. L'avocate lui fit un topo sur la situation et le type en question fut jetté à la porte avec les excuses de la maison. Amélia était en rage. Non seulement son client était en retard mais en plus, elle était dans un endroit qu'elle n'aimait pas et se faisait agresser par un homme qui pouvait facilement être son grand-père ! Elle termina son drink, non sans se plaindre intérieurement et en murmurant quelque peu sa frustration sans que personne ne l'entende. Elle espérait fermement que ce ne soit pas son client qu'elle ait assomé, mais tant pis, si c'était lui, il pouvait bien aller au diable ! Elle n'avait pas besoin de ce genre de client. D'ailleurs, elle aurait pu le poursuivre pour son geste démesuré.

Amélia jetta de nouveau un regard autour d'elle. C'est alors qu'elle vit un jeune homme à peine plus jeune qu'elle qui tenait une carte d'affaire en main. Sans doute la sienne. Elle s'approcha pour mieux voir mais avec les lumières qui valsaient au rythme de la boule disco au plafond, elle avait du mal à lire. Finalement elle opta pour la voie directe. Elle s'approcha de ce dernier et lui posa délicatement la main sur l'épaule.

- Monsieur ? Aviez-vous rendez-vous avec une avocate ?

Elle fit en sorte de lui faire face pour mieux regarder son visage, visage que d'ailleurs elle trouva plutôt charmant. Ne voulant s'en détacher aussitôt, elle prit une place à sa table sans attendre et commanda un autre drink qu'elle paya sans détacher son regard de celui qui se trouvait en face d'elle. Elle espérait ne pas faire erreur. Cela pouvait s'avérer plutôt embarassant, particulièrement si ce dernier l'interprétait mal... Elle préférait ne pas y penser... De toute manière, tant qu'à être là, autant être en bonne compagnie et ce jeune homme semblait être de bonne compagnie, bien qu'il semble être plutôt timide. Elle en revanche était quelque peu nerveuse. Elle s'était vêtue d'une robe noire et avait détaché ses cheveux pour les laisser tomber librement sur ses épaules seulement couvertes par les bretelles de sa robe. Son maquillage était léger mais suffisant. Elle n'avait sûrement pas prévu de faire des rencontres en ce soir là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 13:11

Junsu n'avait pas fait attention autour de lui, le volume de la musique était assez élevée pour l'entendre jusqu'au pavillon de la boite. Il allait finir son dernier verre, puis il s'en irait après. Seulement, il sentit une main sur son épaule. Un homme, une femme? Oui une femme, plutot ravissante, même s'il ne voyait pas très bien son visage, elle était blonde et bien maquiller, ainsi que vêtue d'une belle robe sobre. Elle le regardait assez profondément, tout comme l'homme faisait, ils avaient surement la même intention, mieu apprécier la beauté de l'autre.
Cette belle femme demanda alors s'il cherchait une avocate. Une femme oui pourquoi pas, mais pas une avocate. Pendant l'espace d'une demi seconde, il ferma les yeux et son visage changea légèrement. Quelqu'un d'autre venait de posséder son corps, quelqu'un de plus sur. Un sourir se dessina sur ses lèvres, une autre conquête qui venait et qui n'allait aucunement partir, il allait tout faire pour dans tous les cas. Elle se posa juste à coté de lui, sur la chaise libre qu'il avait fixer toute la soirée. Son regard ne se détacha pas du sien, il la regarda profondément toujours confiant.

"Oui, vous êtes enfin arrivée!"

Junsu commanda à son tour une nouvelle boisson, un peu moins forte pour rester toujours net. Il la dévisageait totalement, même si l'ambiance sombre ne le permettait pas totalement. Mais pourquoi une avocate aurait un rendez vous dans ce genre d'endroit à cette heure ci. Son client était vraiment étrange, mais s'il commençait à mentir, il aurait du mal à savoir la raison de faire appel à un avocat. Il espérait que ce soit le premier rendez-vous de celui-ci, dans ce cas il pourrait inventer n'importe quoi.
Junsu pensa que ce pourrait être aussi une entraineuse voir une strip teaseuse "avocate" ce qui serait bien marrant puisqu'elle n'avait qu'une simple robe alors si c'était pour une danse privée, elle serait drôlement rapide.


"Enchanté, je suis Junsu Skya."
Dit-il en tendant la main à l'avocate.

Le jeune homme tentait le tout pour le tout. Si elle venait à découvrir sa supercherie, sa soirée tomberait à l'eau. Pourvu qu'ils ne se soient jamais rencontré, qu'il n'est pas plus d'embêtement. Il lécha ses lèvres du bout de la langue en regardant l'avocate, puis commenca à boire une petite gorgée de son drink. Etant un double très intelligent, la personnalité sans nom imaginait tous les scénarios possiblent, et essayait d'avoir un tour d'avance pour se faire cette belle blonde.
La prochaine action, s'il avait raison, c'était de se déplacer dans un endroit plus convenable pour parler mais il allait attendre un peu pour que la situation s'éclaircisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 14:04

Amélia poussa un soupire de soulagement lorsque le jeune homme lui signifia qu'il attendait pour elle. Certes, elle n'étais pas certaine que ce soit la voix qu'elle ait entendu au téléphone quelques heures plutôt mais s'il l'attendait elle, elle n'aurait sans doute rien à perdre. Elle avait une étrange impression. L'homme en question semblait s'ennuyer quelques secondes auparavant alors que là il lui disait l'attendre elle. C'était un peu flou dans la tête de l'avocate mais elle n'en tint pas compte. Sûrement que le barman avait mis un peu plus de vodka dans son breuvage et le tout s'ajoutant à la fatigue qu'elle avait déjà, elle ne resterait pas longtemps, à condition bien entendu d'être en état de partir de là.

Et puis il se présenta à la jeune femme. À son souvenir le nom donné était totalement différent. Alors là, soit elle perdait la tête, soit l'autre homme lui avait menti ou bien soit celui-ci était bien le client qu'elle venait rencontrer... Trop de question... Elle prit une autre gorgée de son breuvage fruité tout en regardant le jeune homme qui se trouvait en sa compagnie. Il avait un quelque chose qu'elle n'arrivait pas à cerner et qui l'intriguait. Quelque chose d'étrange et en même temps, quelque chose d'inquiétant. Elle passa outre et enchaîna après avoir saisi la main de l'homme pour la poignée de main qu'elle fit de façon délicate.


- En effet, je suis là... Vous vouliez me parler de quelque chose en particulier Monsieur Skya ? Je dois admettre que je n'ai pas l'habitude de rencontrer mes clients dans des endroits comme celui-ci et si vous le voulez bien, la prochaine fois, il serait préférable de se rencontrer quelque part d'autre comme dans un café où ... la musique est moin bruillante ou chez moi histoire de pouvoir discuter sans être dérangés.

Elle n'était pas tout à fait certaine que le client soit en mesure d'apprécier sa requête mais sans doute comprendrait-il que ce lieu n'était ni l'endroit rêvé pour discuter ni un endroit où l'avocate se sentait à l'aise. Le regard de cette dernière se posa sur une des femmes qui se pavanait presque nue en tournant autour de bâtons comme des prostituées. Elle posa rapidement son regard sur celui avec qui elle discutait se demandant comment les hommes faisaient pour regarder un tel spectacle. Elle jugeait ça totalement dénigrant que ces femmes fassent ce genre de métier. Pour elle, un stip-tease se faisait en privé, chez soi et bref... Elle calla son verre pour passer l'envie de se plaindre d'avantage des lieux devant son client potentiel.

- Pardonnez-moi, j'en oubliais de me présenter moi-même... Amélia Black, avocate, mais ça, vous le saviez déjà j'imagine. Je vous imaginais seulement un peu plus âgé selon la voix au téléphone mais peu importe. Le plus important est que vous soyez là.

Elle commanda un autre verre du même breuvage, sentant les effets de l'alcool commencer à influer sur son système. Elle maintenait son regard sur ce dernier, le dévisageant pour tenter de découvrir qui il était. Ses théories lui semblait improbables. Quoi qu'il en soit, il était là et il l'attendait elle. Elle espérait simplement qu'il lui expose l'objet de sa requête avant qu'elle ne soit trop ivre pour pouvoir suivre la conversation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 15:05

Amélia avait l'air perplexe, tout autant que Junsu qui ne savait pas dans quelle situation il s'était mis. En tous cas, le double aimer avoir ce genre de vie qui lui semblait amusante, mais pas sans conséquence pour le propriétaire du corps. L'avocate semblait bien aimer boire, car elle s'enfilait sa boisson à toute alure. Tant mieux, l'alcool favorisait le plan du charmant homme. Avait-elle découvert le jeu du double ? Si c'était le cas, il serait dans un petrain gigantesque mais au fond de lui, ça le faisait rire.

"Je ne connais pas encore la ville et cette boite est juste en bas de chez moi. Ca ne me dérangerait pas de partir chez vous, ou bien chez moi de façon à parler plus tranquillement madame."
Dit-il un peu plus fort que précédemment, une nouvelle musique débutait avec de nouvelles danseuses faisant leur métier.

C'est vrai que l'endroit était plutot insolite pour un rendez-vous, le client devait surement vouloir piégé l'avocate pour faire d'elle bien des choses, et Junsu pouvait comprendre vu la beauté de la belle blonde qui venait de finir son premier verre et en commanda un autre. Le jeune homme pu enfin connaitre le prénom de la femme, Amelia Black. Elle faisait très sérieuse et devait surement l'être pour être une avocate. Il semblait que celle-ci soit assez réputé, il avait vu son nom sur le journal le jour même, ou alors c'était quelqu'un d'autre.

"Ma voix au téléphone n'est pas la même, je parle plus doucement quand il y a moins de bruit."

Junsu remarquait tous les moindres faits et gestes d'Amélia, elle venait de recommander un autre verre. Le jeune homme fini le sien, et décida de ne pas en commander un autre. L'avocate commençait à être légèrement saoûle, il souria, mais ce n'était pas tout. Elle semblait cherché quelque chose en lui, il essayait d'être normal, peut-être était-ce elle qui était un peu folle. L'alcool peut montrer plusieurs facette d'une personne, ou alors elle avait raison et quelque chose chez Junsu avait changer, comme sa personnalité. Mais qui pouvait voir ce "changement", rien n'avait changer, juste son attitude mais comme Amélia ne le connaissait pas avant cette rencontre, elle ne pouvait pas le deviner.


"Finissez votre verre au plus vite et allons chez vous ou chez moi, l'un comme l'autre ne me dérange pas."


Junsu voulait quitter ce lieu au plus vite, il ne supportait plus la musique. Aussi malin qu'il soit, il voulait, aussi que la belle blonde soit saoûl au plus vite, quoi que deux verres ne soit rien mais pour une femme c'est une autre chose, surtout pour celles qui ne tiennent pas l'alcool. Il devait réfléchir aussi à un problème et surtout pourquoi avoir appellé un avocat. Le divorce serait la meilleur solution, oui la meilleur solution pour obtenir ce qu'il voulait c'est-à-dire un peu de réconfort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 15:45

Le jeune homme avait du jugement, c'est une chose qu'Amélia remarqua malgré le fait que l'alcool lui brouillait quelque peu les idées. Il copmrenait parfaitement la situation, dumoin, c'est ce qu'elle croyait et il semblait disposé à discuter ailleurs qu'ici. Cependant l'avocate n'était pas entièrement dupe. Elle se doutait bien que le jeune homme avait quelques idées derrière la tête simplement en croisant son regard. Le problème, c'est qu'Amélia n'avait pas l'intention de terminer son brevage trop rapidement. Elle n'en connaissait que trop les effets. Cependant, son dernier repas remontait à plusieurs heures.

- Monsieur Skya... si... si je termine ce verre trop rapidement, je risque d'avoir du mal à vous suivre et je doute que ce soit très professionnel de ma part. Sans compter que ... mon dernier repas remonte à déjà plus de six heures, que j'ai à peine dormi la nuit dernière... Vous ne voudriez pas me mettre en position inconfortable n'est-ce pas ?

Elle prit une autre gorgée de son breuvage qu'elle avait commandé et fit signe au barman de s'approcher.

- Dites, vous avez mis combien de dose de vodka là dedant ? J'ai l'impression qu'il y en a plus que ce que ça contient normalement... C'est... c'est normal ?
- Oui madame, on vous l'a fait avec double vodka.
- Pas étonnant que je me sente comme ça... Prévenez-moi la prochaine fois hein ?
Le barman sourit en regardant le jeune homme assis près d'elle.
- Oui madame, on vous préviendra la prochaine fois.
- Eh merde, oops ! Pardon... Je n'ai pas l'habitude de boire des drink avec double vodka. Vous êtes certain qu'il ne vaudrait mieux pas remettre la rencontre à plus tard ? J'ignore si après ce verre je serai en mesure de penser comme il se doit et de vous préparer une défence adéquate...Voyez-vous, je n'ai pas l'habitude de poire... euh... pardon... de boire...

L'avocate cligna des yeux. Encore une chance, elle était assise sur sa chaise. Elle ne voyait alors que les effets de base. Le second verre avait été bu particulièrement rapidement. Amélia avait complètement oublié pourquoi. Tout ce dont elle se souvenait, c'était du fait qu'elle était venu rencontrer un homme pour ... pourquoi déjà ? Ah oui... elle attendait qu'il lui dise pourquoi... L'avocate porta une main à son front pour se refroidir le visage de ses mains froides en fermant les yeux. Elle prit une autre gorgée de son breuvage, puis une autre et termina le verre plutôt rapidement avant de finir en mangeant la cerise qu'elle fit doucement glisser entre ses lèvres en regardant le jeune homme.

- Je... je crois qu'il vaudrait mieux que... que je rentre avant de faire des bêtises...

Elle recula sa chaise pour se relever. Au moment où elle se leva, ses genoux fléchirent et elle tomba sur son postérieur par terre et s'éclata de rire.

- Merde, je crois bien que ... je suis ivre... dites, vous voulez bien m'aider à me relever ? demanda-t'elle en tendant la main devant elle sans toutefois la tenir droite parce qu'elle voyait un peu flou devant elle. Une fois relevée elle dit à Junsu ;

- Je crois que je vais avoir du mal à me rendre seule chez moi. V-vous voulez bien me raccompagner ? Je n'ai pas tellement l'habitude de ce genre de situations mais en temps normal, je touche pas le double vodka. Surtout que là, trois verres de double en 1 heure... Je trouve ça beaucoup...

Sans doute était-ce risqué de demander ça au jeune homme mais au point où elle en était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 16:10

Amélia avait plus ou moins découvert son jeu, mais qu'en avait-il à faire, il mentait si bien qu'elle le croirait sur parole. Mais il semblerait qu'elle n'exécute pas les ordres du pseudo client, cependant, quelque chose avait l'air de clocher chez elle. Elle trouvait de moins en moins les mots pour s'exprimer et ses phrases étaient plus lentes. Etait-elle ivre ou jouait-elle la comédie. Il fallait envisagé toutes les possibilités et Junsu comprit très vite laquelle c'était.

- Non, loin de là. Je veux juste partir d'ici vite. Prenez votre temps, je vous en pris.

Qu'entendait Amélia par "position inconfortable", si c'était ceux à quoi Junsu pensait alors oui elle avait raison. Serait-ce possible que l'alcool rende les personnes plus clairvoyantes, peut-être mais en général, tout le monde penserait que celles-ci sont ivres.
Amélia appela le barman, elle lui demanda le cont. Une double vodka et bien, la pauvre femme a du prendre une sacrée baffe. Heureusement qu'elle n'aie pas suivi le conseil de son client, il s'avererait que les effets soient plus redoutable. Le barman venait surement en aide à Junsu, il lui répondit avec un sourire pour le remercier. La chance devait être de son coté aujourd'hui ou c'était simplement une coïncidence.

En tout cas, Junsu riait bien intérieurement lorsqu'Amélia n'était pas en état. Pensait qu'une personne soit saoûl le faisait rire et en écoutant ses dires, il ne pouvait pas s'empêcher de rire mais faisait tout pour. L'avocate parlait beaucoup et confondait certain mots, junsu ria légèrement jusqu'à se qu'elle se lève pour ensuite tomber sur ses fesses et rire à son tour. Un autre rire s'échappa de sa bouche puis il prit la femme par le bras et l'aida a se soutenir sur son épaule.

- Comme je vous l'ai déjà dit, je ne connais pas la ville. Je vous amène chez moi c'est bien plus près.

Junsu se demandait si elle était encore capable de marcher, il pouvait la porter sur son dos, mais il avait peur de se faire tacher son beau costard. Il essaya néanmoins de la sortir de la boite et de l'amener dans la rue. Il n'y avait plus que quelques rues jusqu'à l'appartement du pompier.


- Ca va mieu ?

L'air frais pouvait peut-être faire revenir l'avocate à son état normal, mais Junsu en doutait. Il fallait bien une petite heure avant que les effets de l'alcool descendent. Il espérait seulement que c'était jjuste une euphorie passagère et pas un trou noir pour Amélia, quoi que ce serait d'autant mieu pour ses futurs plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Sam 12 Sep - 21:38

Décidément, le barman avait joué un sacré tour à Amélia. Le double vodka lui brouillait la vue et la faisait chanceler alors qu'elle tentait de marcher. Le jeune homme s'était porté volontaire pour l'emmener avec lui. L'air du dehors lui faisait du bien parce que contrairement à la chaleur qui régnait à l'intérieur n'aidait en rien. Sous les effets de l'alcool, la jeune femme riait beaucoup de sa situation. Elle était plus ironique qu'à l'ordinaire, bien qu'elle soit en mesure d'apprécier les blagues. La compagnie du jeune homme se voulait à l'instant chaleureuse aux yeux de l'avocate qui avait les idées trop floues pour se douter des plans de ce dernier. Elle ne faisait que lancer des idées comme ça un peu partout... sans trop y croire... Dehors c'était calme... il y avait moin de bruit qu'à l'intérieur de la boîte. Beaucoup moin de bruits. Des gens étaient là devant l'entrée à fûmer leur cigarette, leur cigars et discutant en profitant de la soirée.

- Ce soir... on va où vous voudrez... dit-elle encore ivre bien que l'air frais lui ait un peu rafraîchi les idées. Tant que vous pouvez m'aider à marcher et ... et quoi ? Ehm... j'ai oublié... Vous savez que vous êtes plutôt mignon ? Vous devriez faire attention, on ne sait jamais... vous... vous pourriez vous faire violer... lâcha-t'elle en souriant et en s'éclatant de rire. Se faire violer... j'aurais plus de chances que vous de me faire violer ce soir j-je crois bien...

Amélia était très étrange lorsqu'elle buvait un peu trop. C'est à ces moments là qu'elle lâchait presque toutes les conneries qui lui passaient par la tête, causant parfois des vagues de rire dans son entourage. Elle aimait rire. Rire, c'était un baume sur une journée triste. Mais dans son cas, rire, c'était un luxe qu'elle s'offrait. Particulièrement ce soir.

- Dites... vous savez ce qu'est une myrtille ? Un petit poids qui a mal au coeur... Oh et et ... vous savez pourquoi les sorcières se promènent sur des balais ? Elle se mit à rire... Parce que le fil des aspirateurs est pas assez long... Oh mais faudrait vous voir... vous avez l'air tellement sérieux... Riez donc un bon coup, ça vous fera du bien !

Puis elle s'avança encore un peu chancelante vers une personne qui lui tournait le dos et qui ne l'avait pas entendu arriver et d'un geste brusque, lui posa les mains sur les épaules en criant "BOOH!". L'homme en question sursauta et en renversa presque son verre qu'il tenait à la main et se tourna vers la demoiselle en lui jettant un regard noir.

- Oh ça va hein ?! Je faisais juste rigoler...

Puis elle s'adressa au jeune homme qui était avec elle dehors...

- Je crois qu'on verait mieux de partir... Euh... pardon... ferait... Ouffff...

Elle s'avança chancelante vers lui et approcha son visage du sien, s'apprêtant à l'embrasser mais juste avant que leur lèvres se touchent, elle se recula en souriant et en le regardant dans les yeux.

- Alors... on y vas ? dit-elle en partant dans la mauvaise direction. Amélia se sentait bien, sinon que la tête lui tournait. Elle avait retrouvé un peu son équilibre bien qu'il soit tout à fait chancelant si elle s'arrêtait. Elle marchait cependant en zig-zagues et le trottoir n'était pas très large. La démarche de la belle était ondulante à souhait. Certains hommes tournaient le regard à son passage et souriaient. Elle se retourna et regarda le jeune homme. Puis revint près de lui pour lui saisir la main.

- Je crois que je vais pas dans la bonne direction... sauriez-vous me montrer le chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 11:53

L'air frais de la nuit ne faisait pas tellement l'effet voulu. Amélia était assez joyeuse il faut l'avouer, dommage qu'il fallait de l'alcool pour entrer dans cet état. Malgré cela, il semblait que l'euphorie soit partager, ce qui changea le jeune homme. Junsu, le vrai, était une personne qui aidait les autres quand elles allaient mal et voir l'avocate titubée dans la rue lui faisait peur. Son charabia ne rimait à rien, elle disait tout et n'importe quoi, malheureusement il ne pouvait pas distinguer la réalité du mensonge.
Toujours en soutenant Amélia avec on épaule, celle ci lui parlait et empestait l'alcool.


- Oui je crois bien... Dit-il souriant, il répondait à toutes les affirmations d'Amélia pour la laisser dans le flou.

Le rire était contagieux, il ne pouvait pas s'empecher de participer à l'euphorie car l'alcool n'était pas non plus inefficace contre lui, seulement il se tenait mieu et n'avait pas eu la même dose que l'avocate. C'est alors que la belle blonde lui sortit une série de blague plus ou moins drôle, mais dans le contexte, la voir aussi ridicule était bien marrant. Alors il rigolait au moins pour lui faire plaisir car la blague de la myrtille était un peu bizarre.


- Moi sérieux ? Alors là pas du....

Amélia en profita pour s'échapper de la tutelle de Junsu et faire peur à un passant. Il ne pu s'empêcher d'exploser de rire quand la boisson se renversa sur lui. Même si ce n'était pas rellement marrant, il n'aurait pas aimer que ça lui arrive mais quand c'est sur les autres, c'était plus drôle.
L'avocate était vraiment bizarre ce soir là, elle s'approcha assez rapidement de Junsu comme si elle allait l'embrasser mais s'arreta, souriante et décida de prendre une bonne résolution, rentrer. Le jeune homme la regarda partir avec un sourire, elle ne se doutait de rien, pauvre d'elle. De plus elle partait dans le mauvais sens, mais il n'osa pas lui dire pour la rendre d'autant plus ridiule jusqu'à qu'elle revienne vers lui et lui prenne la main.


- Oui, je vais vous montrez le chemin
Dit-il en souriant une fois de plus.

Il prit la main de la femme à demi ivre, puis d'un geste rapide la prit dans ses bras comme le ferais un marié à sa femme lors de leur mariage. Son corps bougeait tout seul, c'était un automatisme qu'il avait du apprendre avec les pompiers pour sauver des vies au plus vite. Junsu prit la direction de son appartement en marchement doucement tenant Amélia dans ses bras p
our ne pas qu'elle tombe. Il la regarda un moment pendant qu'il marchait.

- Ca ira plus vite comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 12:43

Amélia se retrouva donc dans les bras de ce pompier qui quelques instants plutôt riait de ses singeries. C'était bon de rire, ça, elle le savait et l'alcool n'était qu'un prétexte pour rire d'elle même par la même occasion. Ce jeune homme, elle le considérait comme étant tout à fait mignon. Et certainement que ça allait aller plus rapidement puisque ce dernier la tenait dans ses bras, elle, une parfaite étrangère et d'une façon qu'on aurait pû qualifier de romantique. Elle pouvait sentir son parfum tant la proximité était grande. Amélia sourit à son porteur tout en lui posant une des milliers de questions qui lui passait par la tête. Il y avait aumoins ça avec l'alcool, ça faisait disparaître la gêne, quitte à rendre complètement barjot...

- Dites, vous faites ça souvent ?

Non qu'Amélia n'aimait pas se faire porter, au contraire, elle trouvait la gallanterie de très bon goût... Ça la faisait même rigoler. L'avocate avait déjà rencontré un homme qui avait plusieurs personnalités. Bien entendu, elle était loin de se douter que le jeune homme en question était de ce genre de personnes, dumoins, pour le moment. Alors qu'il la portait dans ses bras, une idée commençait à germer dans l'esprit de la jeune femme qui, quelques instants plutôt avait été au point de surprendre par derrière un client de la boîte qui avait malencontreusement renversé son drink sur lui-même. Un bel ensemble, veston-cravate... Le liquide rouge lui laisserait une jolie tache qu'il devrait expliquer à sa femme le lendemain... Le pauvre... Sa femme était sûrement là à s'imaginer qu'il était au boulot... Amélia elle, se faisait adorablement porter par le pompier autour du cou duquel elle passa ses bras. Il l'emmenait chez lui. Les effets de l'alcool se dissipaient peu à peu, ramenant Amélia à la raison alors que le vent caressait sa joue et que le parfum du pompier chatouillait ses narines.

- Je vous ai dit que vous sentiez bon ?

L'odeur du pompier était envoutante, presque sensuelle. Ils arrivèrent bientôt devant chez lui. Elle plongea son regard marron dans le sien. On pouvait lire un peu de malice dans le regard de l'avocate mais sans plus. Sans doute avait-elle, elle aussi une idée qui germait dans sa tête alors que peu à peu, elle retrouvait ses sens... La chaleur du corps de ce dernier était douce, mais son odeur !!! Une vraie obsession. Un mélange entre la douceur et la fermeté. Amélia mit son nez contre le vêtement de celui qui la tenait, humant le parfum qu'il portait.

- Hmm... Vous avez bien choisi votre parfum.

Elle aurait voulu lui poser la question, lui demander comment c'était possible qu'il soit célibataire alors qu'il était si craquant mais elle se ravisa. Il n'avait peut-être qu'un an de moin qu'elle mais ça ne la dérangeait pas et si quelque chose se passait, ça ne la dérangerait pas non plus. Après tout ils étaient adultes tous les deux. Amélia sourit à celui qui la portait alors qu'ils approchaient de la porte d'entrée. Il aurait besoin de ses deux mains pour l'ouvrir. L'endroit paraissait sympathique. Assez luxueux même. Il était possible qu'elle veuille habiter dans un de ces loyers un jour, si l'occasion se présentait. Pour l'instant, elle ne ferait que visiter... n'est-ce pas ? Aucune garantie de passer aux actes ce soir, se disait-elle, elle qui sentait qu'elle ne résisterait pas longtemps au charme du jeune homme dans l'état où elle était. Elle se plaisait à penser que la soirée se terminerait d'une façon agréable. Un pressentiment sans doute ou peut-être seulement une idée qu'elle se faisait. Quoi qu'il en soit, elle ne semblait pas être tombée sur un terroriste et elle serait chanceuse si ce dernier n'en était pas un.

- C'est ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 14:17

Amélia avait l'air plus calme dans ses bras. Elle ne disait presque rien pendant le trajet, mais elle fiwait profondément le pompier qui était un peu géné. Les passants devaient les prendres pour des dingues, mais il ne voulait pas qu'Amélia fasse trop de grabuge dans la ville, car partie comme c'était, Junsu pouvait s'attendre au pire. De temps en temps, il regardait l'avocate, juste pour voir si elle ne s'était pas endormie, mais elle le regardait. Il posait son regard quelques secondes avec un léger sourire, mais par timidité il ne restait pas plus, signe que Junsu avait encore changer sans faire exprès.

- C'est un peu mon métier.

Junsu essayait d'être confiant, de s'approprié sa nouvelle identité. Il espérait que ses bras ne soient pas trop inconfortable pour l'avocate, de temps en temps il la remontait légèrement. Il y avait un petit coté romantique dans cette situation, on pourrait croire qu'il était amoureux, mais il se rendait compte qu'il portait une avocate totalement inconnue a laquelle il avait menti quelques minutes au paravant juste pour en venir à ses fins. Ses doubles n'étaient vraiment pas honnête mais lui même se croyait encore vierge alors qu'il ne l'était plus depuis un bon bout de temps, alors ce serait l'occasion ou jamais pour franchir cet obstacle imaginaire.
Amélia vint porter ses bras avec douceurs autour du cou de son sauveur, une intimité se créait lentement entre les deux personnes, ce qui ne déplaisait pas au jeune homme qui était timide de nature.


- Non, mais merci bien. Vous aussi, Amélia.

C'était peut-être la première chose qu'il avait découvert d'Amélia, son parfum fruité. Depuis qu'ils étaient ensemble, se parfum chatouillait son odorat développé, ne le laissant pas sans émotions. Surement la première fois qu'il sentait un parfum si doux qui allait tout a fait avec la personnalité de l'avocate, enfin c'est ce qu'il pensait.
Les effets de l'alcool s'atténuaient lentement, mais son comportement était hors du commun. Junsu n'avait pas l'habitude qu'une personne sent ses vêtements. Les victimes en effet ne pensaient pas à ça mais les femmes qu'il avait rencontré ne l'approchaient pas plus que ça. Le temps passa très vite en ce moment magique et unique pour lui. La première fois qu'il était aussi près du femme. Une fois arrivé à l'entrée de son immeuble, Junsu se pencha pour poser avec douceur Amélia. Il avait peur qu'elle titube encore alors il mit sa main autour de son épaule pour qu'elle soit stable. Junsu passa sa main dans son costard pour prendre les clées et ouvrit la porte électrique.


- Oui, c'est ici que j'habite.

Le jeune homme prit la poignée de la porte et laissa entrer Amélia en première, c'était la moindre des choses et c'était surtout naturel pour lui. La gallanterie n'avait rien à avoir là dedans, une femme était toujours plus précieuse qu'un homme et ce devait d'être traité comme une princesse. Junsu passa le hall derrière Amélia pour prendre l'ascenceur. Il trouva que le seul inconvéniant de cette immeuble était l'ascenceur très étroit, on ne pouvait qu'entrer à deux. En toute politesse il laissa entrer la belle femme avant lui puis à son tour se trouva face à elle. Il appuya sur le bouton 3 qui indiquait l'étage de son appartement. Apparemment, tout l'étage lui appartenait et il n'avait pas eu le temps de visiter, mais il irait ce soir dans la pièce où il s'était réveillé. Le moment était très génant, surtout que l'ascenceur était assez lent. Sans un mot, il se laissait plongé dans le beau regard marron de la blonde en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 14:54

Tout à fait charmant, c'est ainsi qu'Amélia le décrivait. Elle avait l'impression que la proximité gênait un peu le jeune homme qui la tenait dans ses bras bien qu'il mentionna que c'était son métier. Elle se demandait quel pouvait bien être le métier de ce dernier pour qu'il agisse de façon aussi gallante. Elle s'imaginait quelques métiers, mais n'arrivait pas à déterminer exactement quel métier il faisait. À cet âge particulièrement... Il la déposa. Elle quitta ainsi la chaleur réconfortante que lui procurait le corps du jeune homme qui toutefois pour s'assurer qu'elle ne tombe pas, passa son bras autour de son épaule lui assurant plus de stabilité avant de prendre ses clés et et d'ouvrir la porte en lui mentionnant que c'est là qu'il habitait. Il la laissa entrer en premier. Amélia n'était pas totalement insensible à ce genre de flatteries. Elle passa sa main dans ses cheveux légèrement déplacés par le vent et entra dans l'immeuble, puis selon les indications de Junsu, entra dans l'ascenseur. Elle remarqua que cet ascenseur était plutôt étroit et leurs deux corps se trouvaient très près l'un de l'autre, pour ne pas dire qu'ils se touchaient. Elle se demanda qui avait bien pû faire construire un ascenseur aussi petit. Sans doute le type qui avait fait construire le bâtiment était un débutant et il n'avait pas pensé un seul instant que si un incident devait arriver, il serait plutôt difficile de faire monter les ambulanciers ou les pompiers dans cet ascenseur pour se rendre aux étages. Elle espérait vivement qu'il y ait un autre ascenseur plus grand pour aumoin servir à cette fonction, dans le cas contraire, c'était la sécurité de l'immeuble qui était en jeu. La proximité faisait en sorte qu'encore une fois, le parfum de ce dernier, parvenait aux narines d'Amélia qui ferma les yeux en souriant le temps de l'inspiration. L'ascenseur était vraiment lent. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, ceux du pompiers la fixaient. Pour une fois, elle eut du mal à soutenir son regard et s'affaira à fouiller dans son sac à main pour cacher sa gêne.

- C'est très beau ici... j'espères qu'ils ont un autre ascenseur parce que s'il se produit quelque chose, ce sera assez difficile aux services d'urgence de faire monter une civière dans celui-ci. J'imagine déjà la situation si en plus, cet ascenseur devait tomber en panne...

Et d'une façon totalement inatendue, l'ascenseur s'arrêta soudainement, les lumières principales s'éteignirent et les lumières d'urgence s'allumèrent. Amélia ne paniquait pas. Elle trouvait seulement la situation ironique. Elle était là, coincée avec un beau jeune homme, dans un ascenseur et juste au moment où elle mentionnait la possibilité d'une panne. Bien sûr, ce n'était là qu'une simple panne d'électricité. Bref, le personnel de la sécurité en aurait pour aumoin une bonne demi-heure avant qu'ils sortent de là... s'ils étaient chanceux et qu'un technicien arrivait assez rapidement. La situation dépassait toutefois quelque peu Amélia. Elle soupira en souriant, comme si c'était là une bonne blague du destin. Puis l'ascenseur repartit naturellement et se rendit à l'étage où se trouvait l'appartement que le jeune homme avait sélectionné. Heureusement, ce n'était qu'une panne de courant temporaire. S'il aurait fallu qu'elle reste coincée là pendant une longue période, qui sait ce qui aurait pû se produire ? La jeune femme pouvait facilement s'imaginer les gardes de sécurité qui visionnaient les caméras dont celle de l'ascenseur. La situation était tout de même intriguante. Sans trop comprendre pourquoi, la compagnie du pompier lui était agréable. Sans doute parce qu'il la considérait différemment de certains hommes qui eux, la prenaient simplement pour une fille de joie.

- Une panne... aumoins, ça n'a pas duré très longtemps... Encore une chance... Quoi que je dois avouer, votre compagnie m'est plutôt agréable.

Fait surprenant, elle rougit aussitôt après avoir dit son commentaire au jeune homme et comme les lumières s'allumaient dans l'ascenseur et que ce dernier se remettait en marche, ça pouvait facilement paraître sur son visage. Peu à peu les effets de l'alcool se dissipaient bien qu'elle soit encore légèrement étourdie. Les portes s'ouvrirent sur le troisième étage. Amélia s'apprêtait à sortir de l'ascenseur lorsqu'elle perdit l'équilibre et trouva pour point d'appui le pompier derrière elle. Elle se redressa, s'excusant à ce dernier puis sortit de l'ascenseur en rougissant de sa maladresse. Certes, elle ne s'en voulait pas que son déséquilibre l'ait poussé vers lui, au contraire, elle trouvait ça plutôt plaisant. Elle se mit à sourire tout en s'imaginant qu'il puisse y avoir plus qu'une simple relation d'affaires derrière tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 16:07

La gêne était reciproque, Amélia aussi devait être de nature timide et Junsu se demandait bien ce qu'elle cherchait dans son sac à main. La gêne était à son comble jusqu'à ce qu'Amélia brise le silence en parlant de quelque chose totalement inintéressant à son avis mais c'était mieu que rien. En y réflichissant bien, elle avait raison. Heureusement que l'immeuble ne contenait que six étages, il y avait toujours les escaliers. et si elle avait raison, l'ascenceur pouvait tomber en panne mais ca serait trop peu probable. Etant dans une propriété de riches, ceux-ci ne pardonnerais pas une panne. Mais malheureusement, cela se produit et le comble c'était que c'était la première fois que le pompier prenait l'ascenceur. Il aiamit descendre les marches, histoire de faire un peu plus de sport. La situation lui rappellait plusieurs fantasmes, faire l'amour dans l'ascenceur était un grand classique. Sauf que pour le faire, il fallait avoir un semblant de sentiments mais avec une inconnue serait plus dure.

- Et bien... Soupira-t-il aussi en souriant.

Amélia avait l'air de prédire l'avenir, enfin il n'esperait pas, ça serait bien moins marrant. La lueur rouge qui remplaçait l'éclairage lui faisait mal à la tête, c'était insupportable. Heureusement que l'incident ne dura pas très longtemps, le rouge portait à l'excitement et c'était bien connu. Junsu lacha un "ouf" lorsque l'ascenceur repartit, il n'aurait pas pu rester coincer dedans pendant plus d'une demi heure. Il souria une nouvelle fois à la belle blonde avant de sortir de franchir les portes qui venaient juste de s'ouvrir. Il ne niait pas que la femme avec les cheveux détachés était très belle, elle l'attirait de plus en plus. Cela était peut-être du à son parfum qui le charmait, ou bien au charme qu'elle dégageait pas sa beauté tout simplement.

- Alors je dois vous avouer qu'il en est de même pour moi.

Serait-ce des avances ou bien des compliments, quoi que les deux aient le même but, toucher le jeune homme. Quelles sont les fins d'Amélia, Junsu n'y avait pas pensé mais peut-être qu'elle aussi avait des plans, elle aurait pu mentir sur son métier. Interessant se disait-il, il avait hâte d'en savoir plus. Amélia perdit une fois de plus l'équilibre et prit appuis sur lui pour ne pas tomber à même le sol. Par reflexe, il prit ses hanches avec ses deux mains pour prévenir la chute, mais elle resta debout.

- On dirait qu'il va faloir...

D'un mouvement rapide et fort, il reprit la magnifique blonde dans ses bras pour la porté sur 6 mètres avant de la reposer de nouveau à terre. Juste une simple blague pour détendre l'atmosphère, si elle était tendue. Il avait remarqué qu'elle avait rougie plusieurs fois depuis le début de leur rencontre, il trouva ça très mignon. Il n'y a, pour lui, pas plus beau une monde une femme qui rougit. Junsu chercha une nouvelle fois ses clées qui se trouvaient cette fois-ci dans son pantalon et ouvrit la porte de son luxueux appartement.

- Je vous ai dit que vous étiez belle ...?

Ce bout de phrase sortit sensuellement de la bouche de Junsu qui ne voulait pas forcément dire ça et avait oublié de précisez la fin de la phrase "quand vous rougissez". Il se mit d'ailleur lui même a avoir le teint légèrement rouge. Heureusement que le col de sa chemise était ouvert car une bouffer de chaleur le prit soudainement quand il regarda Amélia dans les yeux avant de la laisser passer le seuil de son appartement.

En la suivant, il posa son costard sur le porte manteau comme si c'était une habitude puis jeta les clées dans le bol se trouvant sur un meuble proche de la porte.


- Vous voulez boire quelque chose ...? Ehmm...

Junsu ne voulait pas encore la faire boire de l'alcool, juste par politesse mais ça ne le dérangerait pas une fois de plus de la voir un peu plus joyeuse. Il n'allait pas lui servir encore une fois une dose trop grande de vodka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 16:57

Amélia se mit de nouveau à rougir lorsqu'il la prit de nouveau dans ses bras. Cette fois par contre, cela ne dura pas très longtemps et il la reposa avant de lui dire qu'il la trouvait jolie. Cette fois, elle n'arrivait plus à soutenir son regard et son teint devenait de plus en plus rouge. Très peu de gens lui disaient. Certes, elle le prenait pour un compliment mais n'en ayant pas l'habitude, elle ne savait trop que répondre à sa question. Elle pénétra dans l'appartement, regardant autour d'elle comme une visiteuse qui faisait son entrée dans un musée. Elle retira ses chaussures à talon haut par politesse dans l'entrée et avança de quelques pas pour laisser la chance à son hôte d'entrer. Elle fut surprise qu'il lui offre quelque chose à boire. Elle n'avait rien contre l'idée, mais elle se connaissait et elle savait qu'elle serait portée à faire des conneries si elle en prenait trop. Elle lui répondit tout simplement d'un ton de voix qui se voulait doux et respectueux. Elle ne voulait pas le vexer. Il l'accueillait simplement dans son logis et elle lui en était reconnaissante. C'était la première fois qu'on l'invitait pour lui rendre service. Qui plus est, c'était la première fois qu'elle se retrouvait en compagnie de quelqu'un d'aussi charmant, dumoins, dans son domicile.

- Monsieur Skya... je ne peux rien vous refuser ce soir. Vous vous montrez tellement agréable avec moi et pourtant je ne suis qu'une étrangère. Si je peux faire quoi que ce soit pour vous, dites-le moi... Par contre, pour le breuvage, si vous n'y voyez pas trop d'inconvénients, je crois qu'il vaudrait mieux que j'évite l'alcool, en tout cas, surtout si vous ne buvez pas aussi... J'aurais peur d'avoir l'air folle comme je l'étais tantôt. Vous avez quoi comme breuvage ?

Boire seule, avoir l'air folle seule, c'était une chose, mais être à deux et avoir du plaisir ensemble, c'était une chose qu'Amélia avait du mal à se refuser. De plus, l'alcool renforçait sa sensualité, lui donnant plus de confiance en elle sans toutefois lui faire perdre le contrôle comme le produit expérimental du Docteur Gelhal. Celui-là, elle s'en souviendrait longtemps. Sans trop comprendre pourquoi, elle s'approcha du jeune homme et passa ses mains autour de son cou. Peut-être avait-elle une idée en tête après tout. Les choses s'étaient merveilleusement bien déroulées depuis qu'ils étaient sorti de la boîte de nuit. Ils étaient dans un endroit un peu plus intime, un peu plus chaleureux. Amélia pouvait de nouveau sentir son parfum envoutant et sa chaleur corporelle. Elle approcha son visage de celui du jeune homme et ferma les yeux, approchant peu à peu ses lèvres de celles de ce dernier d'une façon sensuelle tout en guettant les moindres signes de mouvements puis les effleurant légèrent telle une brise de printemps.

- Je vous ai dit que vous étiez plutôt bien bâti ? C'est drôle à dire mais à nous voir... quelqu'un pourrait croire que vous voudriez profiter de moi... Vous savez... je ne vous en voudrait pas pour autant...

Cette fois encore, elle avait souri en rougissant et baissé son regard puis avait retiré ses bras d'autour du cou de son hôte craignant de l'avoir embarassé ou même de l'avoir froissé. S'il s'avérait qu'il n'était pas intéressé, qui sait ce qui pouvait se produire ? L'alcool étant à un niveau respectable dans son système, elle se sentait parcourue d'une chaleur agréable. Sans compter la proximité de ce dernier qui activait ses hormones.

- Excusez-moi, je crois que j'ai bu un peu trop vite tantôt... J'ai l'impression de dire beaucoup de conneries ce soir. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Mais si vous cherchez un peu de réconfort... vous n'avez qu'à le dire...

La jeune femme avait prit appui sur le sofa alors qu'elle lui parlait histoire de maintenir son équilibre qui semblait être fragile ce soir là. Ce dernier étant un point d'appui fiable, elle n'avait pas eu à craindre jusqu'à maintenant au moins, en ce qui concernait le fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 18:00

Junsu regardait de dos la belle femme, la tête en l'air regardant chaque détail de sa maison dont lui même ne connaissait presque rien puisqu'il ne l'avait pas habiller à sa façon. Néanmoins, le oté luxueux était accentué avec la lueur d'un jaune très pure, frolant le blanc. Presque tout était blanc dans le salon, ou alors d'un jaune clair. Il avait vu qu'elle avait enlevé ses talons, il fit de même pour être plus à l'aise. Amélia n'avait pas l'air très enchantée de boire encore de l'alcool, juste après revenue à son état normal, mais ce qui semblait pâaradoxal, c'est qu'elle accepté seulement si le jeune homme participait. Il alla chercher dans un meuble bas du salon, il y trouva par chance tous les alcools. Comment se fait-il qu'il en ait tant, de plus il y avait tout. Ses doubles encore une fois, avait du lui joué un bon tour.

- Je crois avoir tout ce que vous désirez...
Répondit un peu plus fort Junsu, qui ne fit pas attention à l'énorme lapsus qu'il venait de prononcer.

S'il avait assez de chance aujourd'hui, il se demanda s'il n'y avait pas une bouteille de champagne. Il s'éclipsa à la cuisine pour ouvrir le réfrigirateur et vu plusieurs bouteille au frais. Un grand sourire s'afficha sur les lèvres de Junsu qui prit deux verres aussitot dans un placard en hauteur.


- Du champagne vous conviendrait-il ?

Une bouteille pour deux, ce devait être beaucoup mais il adorait ça et savourer correctement, l'alcool ne faisait presque rien sur son système, alors que les autres agissaient à retardement. Junsu rejoignit la belle Amélia et posa ce qu'il avait dans les mains sur la table. En se retournant, il avait à quelque centimètre la blonde sulfureuse. Sensuellement, elle s'approcha une nouvelle fois de ses lèvres mais les érafla avec les siennes. Ses bras croisées derrière sa nuque les rapprochait un peu plus. Par reflexe, il posa ses mains sur les hanches d'Amélia.

- Laissez moi vous dire que vos courbes sont parfaites... De plus, je pourais croire que quelqu'un voudrait profiter de moi aussi. Chuchota-t-il sur ses lèvres.

Malheureusement, Amélia s'échappa de ses bras, en rougissant toujours. Junsu ouvrit un autre bouton, cette femme faisait monter sa température il faut croire. Tentant d'avoir confiance en lui, Junsu retourna vers la table pour ouvrir sans faire de bruit la bouteille et servit les deux verres. Il les apporta avec la bouteille vers Amélia et en tendit un à celle-ci puis posa la bouteille sur la table basse.


- Vous n'avez pas besoin de vous excusez, et je pense aussi avoir besoin de réconfort....
Dit-il en s'asseyant à coté de la belle Amélia en lui montrant un petit sourire forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 18:30

Junsu avait laissé sous-entendre qu'il avait tout ce qu'elle désirait. C'était peut-être même vrai. Sauf qu'elle, ne l'avait pas pris sous le sens de l'alcool, mais d'une toute autre façon qui se voulait plus ... sensuelle peut-être ? Il lui offrit du champagne , la complimenta sur ses courbes et lui fit remarquer qu'elle cherchait peut-être un peu trop à le provoquer, voir à profiter de lui. Puis elle le vit détacher un de ses boutons de chemise, libérant un espace qui devenait visible sur le torse de ce dernier. Puis il lui confia qu'il avait besoin de réconfort, chose dont elle ne doutait pas le moindrement. Elle prit délicatement le verre qu'il lui tendait entre ses doigts et le regarda s'asseoir à côté d'elle en souriant. Elle leva sa coupe.

- Alors au réconfort !

Puis elle porta la coupe de champagne à ses lèvres pour goûter le liquide plein de petites bulles dorées. Amélia sourit à l'homme en retour.

- Et si vous me disiez de quel genre de réconfort vous parliez ?

Elle dévia son regard vers le liquide qui se tenait dans le récipient transparent qu'elle tenait tentant de dissimuler par l'absence de regard, l'éclat dans ses yeux qui se voulait pervers à souhait alors que le parfum de ce dernier s'introduisait dans les narines de l'avocate qui ferma les yeux pour se laisser bercer par l'odeur en question. Sans doute la question qu'elle avait posée au sujet du réconfort n'avait pas sa place. Sans doute elle savait amplement ce qu'elle voulait, bien qu'elle n'ait commencé à le lui démontrer que quelques instants auparavant. C'était une chose d'avouer à un homme qu'il était attirant, mais s'en était une autre que de l'amener au point où il devenait un objet de désir. Ça, Amélia le savait. Elle hésitait pourtant à prendre les devants. N'étant pas toujours dominatrice, elle espérait que ce dernier ferait une partie du chemin qui les conduirait... qui sait où ? Amélia sentait les bulles chatouiller son palai. Elle reposa de nouveau son regard sur celui qui était assis à côté d'elle et posa sa main sur son genoux doucement. Elle hésitait à aller plus loin, à aller trop vite. Certes, il avait bien réagi lorsque leurs lèvres s'étaient rapprochées mais cela ne signifiait rien. Certes, il aurait pû la repousser mais il ne l'avait pas fait et il ne cessait de la complimenter sur sa beauté et allait même jusqu'à la porter lorsqu'elle avait du mal à tenir debout. Il agissait avec beaucoup de gallanterie mais Amélia était une femme et comme toutes les femmes, le besoin d'affection avait aussi son importance. Elle se trouvait un peu trop sentimentale. Et si elle se laissait tout simplement aller ? Et si elle laissait tout simplement ses instincts la guider ? Et si ... elle se laissait tout simplement ... charmer ? Amélia se laissait tranquillement approcher. Elle sentait son coeur battre plus rapidement. Sans doute devrait-elle remédier à la situation mais l'envie devenait de plus en plus grande. Elle avait envie de mieux le connaître, de savoir qui il était vraiment... s'il avait des choses qu'il ne montrait pas à tout le monde...

- Vous savez de quoi j'aurais envie en ce moment même ? ... J'aurais envie... d'une douche... Je sais... ma demande est un peu particulière...

Amélia se mit à rougir de plus belle en pensant à ce qui pouvait se faire sous la douche... Rien que d'y penser, elle en avait envie mais n'osait pas exposer cette pensée à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 19:22

Assis à coté de la sublime femme, tout en la regardant avec son verre, Junsu leva le sien suivant Amélia.

- Au réconfort.[/b] Dit-il avec un sourire naif.

Il bu quelque gorgée du très bon champagne en même temps qu'elle. Il posa sur la petite table une fois la coupe fini.
[b]
- J'ai besoin... de réconfort.
Répondit le jeune homme tout en restant mystérieux.

Ce n'était pas comme si Junsu aimait jouer avec les sentiments, mais il n'aimait réellement les dévoilés. Une part de lui qu'il aimerait oublié et pour cela il ne devait pas en parler. Voilà comment il s'imaginait d'un pseudo divorce. C'est cette aura qu'il devait dégagé pour qu'Amélia la sent, mais il savait trè bien que c'était malsain, surtout qu'il pensait qu'il avait des débuts de sentiments. Il ne voulait pas la blesser avec ces pauvres mensonges mais ses doubles ayant commencés, il ne pouvait pas reculer. Quoi qu'il pouvait très bien voir que la femme était tombé sous son charme, s'il ne se faisait pas d'idée.
Pour une fois il voulait être lui même, Amélia avait vraiment quelque chose d'attirant, bien au delà de son parfum qu'il n'arretait pas de savourez. Ce qu'il ressentait devait être réciproque, c'est ce qu'il pouvait voir avec l'attitude d'Amélia, son regard. Il y avait quelque chose entre les deux personnes, c'était évident. Sa main qui se pose sur son genoux, c'était une avance de plus. Il y avait alors beaucoup d'avance, sauf que Junsu ne les avait pas prises. Il attendait simplement le bon moment, et il semblait arriver de plus en plus vite. On lui avait toujours dit qu'un homme doit prendre les devants, ce qu'il n'avait jamais sur faire. Cette fois-ci, c'était sa chance et il devait la prendre. Il était déjà dure pour une femme de se jeter la première, mais Amélia elle n'avait pas arreter alors que bien d'autres auraient abandonnées depuis longtemps. Junsu posa timidement alors sa main sur la sienne pour montrer qu'il était dans le même état qu'Amélia. Tous les deux étaient très fortement attiré par l'autre mais aucun n'osait vraiment après plusieurs tentatives. Sa main était chaude et douce, il pouvait sentir le flux sanguin de la belle femme, son coeur battait très vite.

- Une douche... ? Je vous y amène! Dit-il dans un élant de confiance.

La douche, tout comme l'ascenceur était un fantasme humain plus facile a réaliser et surtout plus intime. Junsu en prenant la main d'Amélia, se leva et la tira du sofa. D'une marche rapide il traversa le salon pour emprunter le couloir principale du grand appartement. Sans éteindre toutes les lumières, il pénétra dans sa chambre où il y avait une douche privative. Il ferma la porte derrière lui et alluma les lumières de sa chambre.

- La douche se trouve ici. Dit-il en indicant la porte, toujours main dans la main avec Amélia.

La porte proche du lit du propriétaire, était fermée. Le jeune homme accompagna jusqu'au dernier pas la belle blonde sans lacher sa main. Il savait qu'il falait de l'intimiter à une femme quand elle prenait une douche, mais lui, il voulait la prendre avec elle. C'était le moment ou jamais, il fallait qu'il le fasse sinon il allait le regretter et il le savait. Alors avant qu'Amélia n'ouvre la porte, il tira un peu sur sa main.

- Amélia !

Un grand silence s'installa alors. Il ne savait pas trop comment s'y prendre, alors dans un excèse viril, il plaqua doucement la femme dos contre la porte et regarda ses yeux pendant un léger moment. On pouvait y lire de la passion pure, il s'arreta très près de son visage.

- Amélia... Répéta--t-il

Un léger moment d'hésitation flotta avant que Junsu n'accomplisse ce qu'auparant Amélia ne put faire. Il posa légèrement ses lèvres sur les siennes, savourant alors ce qu'il cherchait depuis leur rencontre. Un simple mouvement de lèvres, rien de plus rien de moins. Doucement il quitta les lèvres de la belle femme pour admirer une fois de plus ses yeux. Puis il lui donna un baiser fougueux, comme s'il se lachait de tout ce qu'il avait sur le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 20:16

Il avait posé sa main sur la sienne. Elle n'arrivait pas à le croire. Ce pourrait-il que le courant passe bien entre eux ? Et puis il l'emmena à la douche alors qu'elle avait toujours son verre de champagne à la main. Amélia s'apprêtait à ouvrir la porte de la salle de bain pour entrer lorsqu'elle entendit son nom. Elle se retourna pour voir ce qu'il voulait. C'était, si sa mémoire ne lui jouait pas de tours, la première fois qu'il l'appelait par son nom. Le temps à peine de se retourner qu'il la plaquait contre la porte doucement et la regardait dans les yeux. Son regard était quelque peu différent, il y avait quelque chose qu'elle n'y avait pas vu avant... Puis il dit son nom de nouveau comme s'il sagissait d'un mantra. Elle le regardait à la fois surprise et indécise. Quelque chose d'étrange et d'inusité se passait. Sans doute une occasion à saisir... Elle n'en était pas trop certaine.

- Euh... oui ?

Et puis il effleura ses lèvres des siennes, d'une manière qui parut délicate aux yeux de la jeune femme qui n'en attendait pas moins. Il la regarda, plongea son regard dans le sien, la femme avait l'impression de craquer. Sans doute l'avait-il compris puisqu'il commençait à l'embrasser avec plus de passion. Et là elle passa ses bras autour du cou de ce dernier et répondit à son baiser avec tout autant d'ampleur qu'il méritait de l'être. Elle n'était pas certaine auparavant mais là, elle n'avait plus lieu de douter. Il la désirait tout autant qu'elle le désirait. Le baiser faisait monter la flamme en elle qui colla son corps contre celui du jeune homme dans une étreinte douce et chaleureuse. Elle avait de plus en plus envie de lui et maintenant que la glace était brisée, elle n'allait plus se retenir comme elle l'avait fait depuis le bar. Certes, elle ne lui aurait jamais avoué. Ce n'était pas vraiment le genre de femme qui faisait des avoeux à tout le monde mais il lui arrivait de montrer une touche de sensibilité à l'égard de certaines personnes. Et là lui ... il venait lui offrit une occasion en or. Elle entreprit de détacher les boutons de la chemise de ce dernier jusqu'à ce qu'ils soient tous détachés puis lui retira sa chemise qu'elle envoya au loin, puis elle ouvrit la porte de la salle de bain et se détacha de son pompier pour y entrer et retirer sa robe dévoilant ses sous-vêtements en dentelle blanche transparente. Puis elle le tira par la main et l'entraîna avec elle dans la salle de bain avant d'en refermer la porte et de l'embrasser de nouveau en passant ses mains autour de son cou.

- Junsu... J'ai envie de toi... J'ai envie de sentir ton corps contre le mien...

La jeune femme éprouvait un profond désir. Elle se détacha encore une fois de lui pour allumer la douche sans toutefois y entrer. La température y était douce, chaude mais Amélia aimait jouer. Elle mit le jet d'eau à une température plus ou moin froide et prit le téléphone de douche et le dirigea vers le pompier qui reçut le jet d'eau froide en plein sur le torse avant d'éclater de rire. S'il croyait qu'il allait s'en sortir comme ça, elle ferait certain de le torturer un peu avant histoire de faire durer le plaisir. Certes, c'était une chose tout à fait vilaine mais parfois, il faut savoir rire de ce qui peut paraître banal. Il faut savoir faire les fous quelques fois dans la vie. Ça détend, ça change les idées... c'est bon pour le moral... Bref, il était mouillé et pas elle et ça, elle en riait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Dim 13 Sep - 21:09

Junsu comprit très vite que le plaisir était partagé. Au fond, il avait raison, elle le voulait autant que lui la voulait et ça le mettait dans tout ses états. Leur corps étaient collé faisant monté la chaleur du baiser, il se collait un peu plus à elle en plaquant carrément son corps entre lui et la porte. La belle Amélia entreprenait d'enlever la chemise de l'homme, il se détacha de ses fines lèvres pour la dévora du regard. Une fois au loin, Amélia se détacha pour entré dans la salle de bain et enlever sa robe noir cachant ses sous vêtements cachant ses formes. Le jeune homme n'en pouvait plus, il se léchait les lèvres, il voulait littéralement la manger.

Il se faisait tiré a son tour contre le corps chaud d'Amélia, lui avouant ces envies. Il les réalisa de suite en se collant au plus près d'elle en prenant ses hanches pour la coller a son ventre. L'avocate se détacha une fois de plus du corps muscler du pompier pour assouvir son envie, prendre une douche. Pendant qu'elle prenait la télécommande, Junsu enleva son bas pour se retrouver en boxer. Une fois relevé, le pompier se prit un jet d'eau qui lui sembla froid sur le coup. Il regarda l'avocate éclatant de rire, il n'avait pas remarqué depuis, mais sa voix était très douce et agréable à écouter. Son rire était contagieux, il rigola et avanca vers elle d'un air déterminé. Alors qu'elle était en train de rire, il prit facilement la pome de la douche puis l'arrosa a son tour sa tête d'eau froide. Sans aucun doute, Junsu était rancunier.


-Alors, elle est pas trop froide ?
Dit-il en souriant.

Junsu prit alors le bras d'Amélia avant qu'elle ne réagit, l'envoya dans la douche puis y entra avant de fermer la porte. Il reposa la pome de la douche à sa place puis mit l'eau chaude directement. Il aimait les douches très chaudes mais pas brulante. Il avait complétement oublié qu'ils étaient tous les deux en sous-vêtements, mais il s'en fichait. L'eau coulait sur la tête des deux amants, Junsu prenait plus en plus confiance en lui, dominant Amélia qui devait se sentir envahir par la grosse carrure du pompier. Il prit la joue de la belel blonde dans sa main droite, puis approcha ses lèvres pour lui donner un baiser cette fois-ci plus langoureux et passioner. Il avancait toujours, plaçant Amélia dans la même situation que précédemment, entre le pompier et le mur. Doucement l'eau commencait à devenir de plus en plus chaud, tout comme le baiser de Junsu qui, pour exciter encore plus Amélia, se colla à elle en essayant de recouvrir le plus de surface possible de sa peau.


- J'ai envie de toi Amélia...

Après l'avoeu de Junsu, le jeune homme laissa tomber sa bouche sur le cou de la belle blonde en faisant glisser ses dents puis ses lèvres, comme s'il la mangeait. De sa main maintenant libre, il leva sa jambe gauche jusqu'à sa taille et plaqua encore un peu plus son entre jambe au sien. Il la voulait maintenant, c'était tout ce que signifiait se geste sensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Lun 14 Sep - 19:09

Je n'en revenais pas. Il avait osé !!! Je lâchai un cri de surprise lorsque l'eau froide m'aspergea. Il osait me faire ça à moi ! C'est là que je réalisais que l'eau était glacée... Brrr... Je frissonnai. Encore une chance qu'il m'envoie dans la douche et y mette un peu de chaleur ! Quoi que... sur le coup, c'était chaud mais après quelques secondes, mon corps s'habituait déjà à la chaleur. Et là je réalisai qu'on était encore en sous-vêtements... Je me mis à rire intérieurement en y pensant. Tant pis... nous pourrions les mettre dans la sécheuse après, ce ne serait pas un problème.

Puis il m'embrassa sous le jet d'eau. Ses lèvres en contact avec les miennes étaient un délice auquel je répondis volontier. J'étais adossée contre le mur pendant que la température de l'eau augmentait et que mes mains se baladaient joyeusement en passant de sa nuque, son cou, ses épaules, son torse. Et là il me dit qu'il avait envie de moi. J'avais tout aussi envie de lui, alors que vouliez-vous que je fasse ? Je poussai un gémissement pour lui laisser savoir que j'en voulais plus. À ma grande surprise, il m'embrassa le cou. Je penchai la tête vers l'arrière pour l'inviter à continuer. J'aimais sentir la caresse de ses lèvres, l'effleurement de ses dents sur la peau de mon cou. Il releva ma jambe avec laquelle j'entrepris d'entourer sa taille et je le sentis me plaquer contre lui. Je pouvais sentir sa verge contre mon string, j'avais presque envie de le violer ! Je l'embrassai de plus belle, caressant son corps d'Apollon. Son emprise sur moi était telle que je m'empressai de retirer mes sous-vêtements histoire de permettre un contact plus intime entre sa peau et la mienne et j'en profitai également pour lui retirer ce qu'il portait encore pour les envoyer claquer contre le mur opposé et tomber sur le sol, suite à quoi je l'étreignis de nouveau collant mon corps contre le sien et sentant de nouveau la chaleur de son être s'ajouter à la mienne. Sa peau était douce et je l'embrassai. Oui, je l'embrassai. Je le voulais pour moi toute seule, je voulais qu'il aime ce qui allait se produire, je voulais qu'il savoure chaque instant. Je sentais le désir de ce dernier à travers son membre enflé qui grossissait à vue d'oeil.

Mes lèvres descendirent de sa bouche pour aller effleurer son cou où coulait l'eau chaude puis descendre lentement sur son torse où je m'attardai quelques secondes pour déposer un baiser sur son coeur puis je continuai de descendre en frottant mes lèvres contre sa peau. Le jet d'eau coulait sur moi aussi alors que mes cheveux blonds étaient totalement trempés. C'est là que je décidai de prendre son membre dans ma bouche. Je fermai les yeux, empoignant ce manche dur et ferme et le faisant glisser doucement entre mes lèvres pour l'enfoncer lentement et doucement toujours plus loin jusqu'au fond de ma bouche. Puis, je le ressortis avec la même lenteur histoire de faire durer le plaisir plus longtemps encore. S'il était impatient, je l'étais tout autant mais je voulais que ça dure. Je voulais le prendre oui, mais pas sans qu'il ne souffre de la lenteur avec laquelle j'allais le mener au point de non-retour. Je ressortis son membre de ma bouche et levai les yeux vers lui et lui dit avec les yeux brillants d'exitation.


- T'aimes ça ?

Puis je léchai le gland de ce dernier, gland que l'eau humidifiait en plus de ma salive. Puis je descendis le long de son membre fièrement levé pour aller m'en prendre à son sac de virilité. Je passai ma langue dessus puis je commençai à faire une succion avec ma bouche en faisant entrer une, puis deux dans ma bouche, puis les faisant ressortir, puis entrer et sortir de nouveau. Je le fis pendant quelques instants, suite à quoi, je me relevai et l'embrassai de nouveau en introduisant ma langue dans sa bouche après avoir hummecté ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Lun 14 Sep - 21:00

Amélia n'avait plus la tête à rire mais à faire bien plus, ce qui rassura Junsu qui ne pensait pas jouer avec de l'eau toute la soirée. La température de l'eau semblait aussi augmenter la flamme brullante de désir des deux amants. L'avocate passait bien du temps à caresser toutes les muscles gonflés de sont corps et ça ne le génait absoluement. Il falalit bien que les entrainements intensifs de musculation en cachette servent un jour. Elle avait bien l'air de comprendre dans quel direction Junsu voulait aller, elle entoura ses jambes autour de sa taille, ce qui ne laissa pas indifférent son membre qui prenait un peu plus d'ampleur frottant contre son string mouillé. Junsu appréhendait ce moment, où il fallait se mettre nue. Il était complexé par son sexe, il le trouvait un peu trop gros et long, ce qui pouvait faire mal à sa partenaire, mais celle-ci ne prit même pasl a peine de faire attention, c'était naturel après tout. La poitrine parfaitement bombé ne laissait pas indifférent Junsu encore une fois, bien plus belle que cachée par un soutien gorge. Sa seul envie était de prendre son sein dans sa bouche et y jouer pendant des dixaines de minute sans s'arreter et sentir son extrémité dur sous ses dents, mais sa bouche était occupé avec la langue d'Amélia et elle avait bien d'autre plan précis.

Elle quitta sa bouche, lentement en embrassant son buste en descendant petit à petit. Le jeune homme savait bien ce qu'il allait se passer, il avait l'impression que son sexe allait exploser, d'une par son excitation folle qui semblait le faire grossir bien plus que lorsqu'il se marturbait, mais surtout car il avait une hâte inexprimable qu'elle le prenne dans la bouche. Ses lèvres douces y arrivèrent lentement et avec délicatesse elle engloba d'un trait sex son sexe au dimension sans précédente. La chaleur de sa langue carresante sa verge était bien plus élevée que l'eau, qui commencait à produire une buée de plus en plus épaisse.


- Mmmmh Améliaaa...
Gémit-il

Le supplice était tellement intense qu'il bascula sa tête en arrière et ferma& les yeux pour savourer ce préliminaire. Les veines de son membre gonflaient inlassablement jusqu'à n'en plus pouvoir, il en avait presque mal mais le plaisir était bien supérieur. Il se controlait tant bien que mal, son sexe entièrement dans le fin fond de la gorge d'Amélia. Une fois l'allée retour lent fini, Junsu reposa son regard sur sa bien aimée encore plus belle les cheveux mouillées et nue.


- J'adore... Continue....
Dit-il d'un doucement.

Junsu posa sa main sur les cheveux de la blonde pour lui faire signede continuer. Au lieu de continuer son supplice, elle le fit encore plus patienter en promenant sa langue le long de sa verge tout aussi dure. Il ne pensait pas qu'un léchage de boule pouvait être aussi bon, Amélia était très très bonne sans aucun doute. Sa langue revenait à sa bouche, Junsu en profita pour reprendre les commandes. Une fois de plus, Amélia était coincée entre junsu et le mur, occupé à enlasser sa langue autour de la sienne. Ne savant pas trop quoi faire, le pompier caressa les courbes de l'avocate et les laissa glisser lentement entre son entre jambe. Il frotta sa perle aussi dur que son sexe, pour voir la réaction de la belle femme. Il joua un court instant, avant de plonger avec naïveté ses deux doigts en elle. Il ne pouvait pas savoir combien c'était chaud dans son vagin et humide. Ausi longuement qu'elle l'avait fait, l'amant pris son temps pour fourrer profondément ses doigts jusqu'il ne puisse plus avancer, et les hota aussi délicatement. Junsu étiat assez curieux, il voulait savoir qu'elle goût elle avait. Sans gène, il posa ses doigts dans sa bouche et gouta son nectar. Il se régala et souria a la jeune femme avant de reprendre où il s'en était arrété.

Junsu prenait de plus en plus gout au préliminaire et le fait de faire l'amour pouvait bien attendre un peu plus. Il repassa sa langue à Amélia et d'une virilité caché, il plaqua ses pectoraux contre sa belle poitrine ronde. Il pouvait sentir ses tétons durs frotter inlassablement contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Mar 15 Sep - 7:36

Son exitation me rendait plus ... malicieuse que jamais. J'étais contente de voir que ça lui plaisait et en même temps, il faut dire que ça m'exitait moi aussi. Bien entendu, c'était moin exitant que les caresses qu'il me faisait mais de l'entendre gémir et m'en demander encore plus me rendait quelque peu fière de moi. Je voulais le torturer à petit feux. C'est vilain, je sais, mais quel homme n'aime pas le genre de vilaines qui font souffrir de cette manière ? Après tout, si eux ont le droit de s'amuser, j'en avais aussi le droit. Je m'en faisais même un devoir. Oui, un devoir... parce que pour moi le plaisir se prend à deux et rien que d'être en sa présence, surtout lorsque nos lèvres se rejoignaient était des plus envoutant. Chaque homme a sa façon d'embrasser.

Hmm...

Et puis il me surprit en allant insérer deux doigts en moi. Non seulement j'étais de plus en plus désireuse mais il l'enfonçait plus loin. Je fermai les yeux, le laissant faire. Sans doute était-ce sa façon de me rendre la pareille pour le coup que je venais de lui faire. Je n'aurais pas été surprise. J'aimais ça de toute manière. Je le sentis alors retirer les doigts de ma fente et les introduire dans sa bouche. Je lui souriais. Il n'avait jamais goûté une femme auparavant ? Peu importe. L'eau continuait de couler sur nous et la buée venait brouiller le miroir de la salle de bain. Je continuai de l'embrasser alors que je sentais qu'il devenait plus confiant. Sans doute était-ce une idée que je me faisais. J'y accordai donc peu d'attention et savourai l'instant avec plaisir.

Est-ce que mon essence féminine provoquait à ce point la virilité d'un homme ? Il me sembla qu'il devenait soudainement différent. Je le sentis s'appuyer d'avantage sur moi qui m'adossai à la paroie du mur à l'intérieur de la douche. Je pouvais sentir son coeur battre à travers ma poitrine, ou peut-être était-ce le mien... Je l'ignore... Je passai mes mains dans ses cheveux tout en l'embrassant avec plus de passion avant de prendre la bouteille de savon et de lui en vider une certaine quantité sur la tête avant de le faire mousser. Je m'amusai à lui faire des coiffures ironiques et je reculai quelques instants pour regardai mon chef d'oeuvre en interrompant mes embrassades. Je me mis à rire. Il était tout mignon.


- Trop mignon... dis-je avec un sourire. Il était trop choux et ça me faisait rire. Tiens pourquoi est-ce que je pensais juste à rire tout d'un coup ? Était-ce parce que le champagne faisait effet lui aussi ? Décidément, l'alcool avait un drôle d'effet sur moi. Je devrais apprendre à ne pas en abuser... Théoriquement... Je décidai donc de terminer le tout par un rincage qui lui applatit les cheveux sur le dessus du crâne. J'avais toujours aussi envie de lui mais en même temps, il fallait bien que je me trouve une excuse pour ralentir la cadence, sinon nous aurions déjà terminé et nous serions déjà endormis.

Je repris donc le savon que je versai cette fois sur mes mains pour ensuite les laisser glisser le long de son corps comme une douce caresse. Je le tirai un peu plus sous le jet d'eau pour que l'eau lui coule sur la tête alors que je continuais mes provocations puis je l'embrassai de nouveau sous l'eau qui à présent, caressait mon visage. Je fis descendre mes mains jusqu'à son membre que je frictionnai avec du savon également pour ne pas qu'il soit jaloux et cette fois, je le gardai dans mes mains et le caressai longuement. De tenir cette verge entre mes doigts, c'était un plaisir ! Je brûlais d'exitation. Je rapprochai alors mon corps du sien tout en courbant les hanches pour que son membre vienne frotter contre ma fente humide. J'espérais qu'il comprendrais l'invitation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Mar 15 Sep - 20:31

Amélia avit l'air de bien s'amuser, Junsu lui même adorait s'amuser avec ses cheveux quand il était sous la douche. Heureusement qu'elle avait osé faire un léger break, Junsu se sentait exploser. Il aimait ce brin d'excentricité en elle, le fait que son métier soit dure montrait qu'elle savait aussi s'amuser. Vint le rinçage de cheveux, d'un geste élégant, il les mit en arrière pour dégager sa vue et voir la belle blonde avec un flacon de gel douche. Ce n'était plus ses cheveux mais son corps qui en était la cible. Ses mains étaient bien baladeuses, son sexe reprit de plus belle lorsqu'elle le massa. Il sentait qu'Amélia brulait d'impatience, son regard exprimait cette envie incontroler. Son bassin se cambra devant son sexe gonfler au maximum de plaisir. Il regarda une dernière fois les yeux de la blonde coquine qui n'attendait que de se faire prendre tout de suite.

Malheureucontreusement, elle avait l'erreur qu'il ne fallait pas faire. Jouer avec lui, et il était vraiment rancunier, si Amélia ne l'avait pas encore vu. Le pompier fit mine de la pénétré, mais dérapa exprès vers son clitoris, en tapant bien fortement dessus. Il frotta son membre long et large contre ce dernier, rien que pour embeter de la joueuse. Il prit du plaisir, mais surement pas autant qu'Amélia en prenait. Il voulait la sentir plus que chaude, juste lui faire montrer son vrai visage, celle d'une femme en manque de sexe. C'était le premier à vouloir la pénétré, mais il fallait déjà qu'il se venge, qu'elle paye pour ce qu'elle avait fait ce qui le fit extrémement sourire. Ils jouaient à ce jeu depuis le début, les deux amants n'allaient pas au bout de leur actes, il fallait toujours un petit moment de répit.


Dis moi que tu me veux...
Dit-il en regardant profondément Amélia.

Junsu aimait se sentir désiré, il voulait qu'elle le dise. Mais sans vraiment faire exprès, il la pénétra légèrement fort dans ses va et viens destiné à stimuler son clitoris. Le jeune homme sentit alors la chaleure du vagin de son amante. Il ne pensait pas que c'était aussi bon. Il continua alors son mouvement de hanches en allant plus profondément possible, il ne savait pas vraiment s'il touchait le fond de son antre mais il lui semblait bien qu'il ne pouvait pas plus rentré en elle. Il ne pouvait presque plus se controler. Il aimait sentir les parois sérrées de la chatte à Amélia prendre la forme de son sexe large, de sentir la mouille qui s'accumulait de plus en plus vite pour amélioré la pénétration la rendant plus facile. Junsu ne se retenit pas de gémir assez fortement pour montrer combien c'était bon, combien Amélia était parfaite.

Il n'allait pas excessivement vite, mais assez pour entendre le claquement de leur peau a chaque fois qu'il essayait de cogner un peu plus son antre. Sa chaleur intérieur montait comme s'il ne faisait pas assez chaud. Il prit une nouvelle fois la jambe de la blonde pour qu'elle entoure sa taille. Il la plaqua encore plus contre le mur pour s'aider, voir si cela faisait plus d'effet à sa compagne car l'amour était le fait d'échanger du plaisir et il voulait ne pas être le seule à apprécier ce moment. Junsu revint sur son cou, puis y frotta ses dents, ses lèvres et sa langue pour enfin remonter au lèvres pulpeuses d'Amélia. Il la regarda avec autant d'envie qu'il le fit avant de l'embrasser pour la première et plongea sa langue dans sa bouche avec fougue. Ses gémissement se jetaient directement dans la bouche d'Amélia quand il sentait ses différentes réactions, peut-être était-ce du au faite u'elle prenait du plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Black
Avocate Nymphomane
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Mer 16 Sep - 7:36

Eh bien... Il ne tarda pas à ce venger celui-là... Une compétition amicale, voilà ce que c'était... Sa provocation était démente. J'avais envie de le violer. Bon, je savais qu'il adorerait de toute manière. Il fit exprès pour me provoquer à un point tel que j'en étais là à le supplier du regard qu'il finisse par entrer son membre en moi. Et là il me demanda de lui dire que je le voulais. Comme s'il ne le savait pas déjà ! Non mais si on appelle pas ça de l'orgueil j'ignore ce que c'est ! J'étais en train de lui faire mon avoeu lorsqu'il me pénétra légèrement. Je suis certaine que c'était imprévu mais j'en lâchai un gémissement entre la surprise et l'envie et il entra un peu plus profondément. Je sentais la tension monter. Je sais, je l'entendais gémir lui aussi. J'entendais le "clap" de nos deux corps qui se heurtaient alors que nos ébats ne faisaient que commencer. Plus il entrait profondément, plus j'avais l'impression que mon univers était en train de basculer et que je perdais la tête. C'était complètement dément. Son membre dur entrait en moi en une friction des plus agréables. Il leva ma jambe, je le laissai faire. L'angle de pénétration légèrement. Pour moi, ça ne changeait pas grand chose mais pour lui, je l'ignorais. Après tout, je n'étais pas un homme pour pouvoir y répondre. Je le sentit m'adosser encore plus au mur. Il était loin d'être le seul à en profiter. Son regard était envoutant. Ses lèvres... Hmm... Comme du satin sur les miennes. Si douces, si... passionnées et par dessus le marché, ses dents sur mon cou. Ohh... Je me sentais fondre sous ses caresses habiles. Il avait trouvé mon point faible. Et sa langue... Je la sentais faire sa curieuse et se faufiler partout et surtout dans ma bouche. Je crois qu'il lâchait ses gémissements dans ma bouche. Ça me faisait une sensation étrange. Je cessai de l'embrassai et je précipitai mes dents tout droit vers ses oreilles que je me mis à mordiller. Pourquoi les oreilles ? J'en sais rien. J'avais l'impression que ça avait un effet sur lui. Lequel ? Aucune idée. Tout ce que je sais, c'est que ses mouvements en moi étaient de plus en plus intenses et que j'avais de plus en plus envie qu'il aille en profondeur. Je suis certaine qu'il pouvait le voir sur mon visage. Et puis je cessai de lui mordre les oreilles et descendit sur son cou que j'embrassai de la même manière qu'il le faisait quelques instants plutôt, sauf que moi, je mordais vraiment. Bon, pas trop fort parce que je ne voulais pas le blesser, mais assez pour laisser une belle échymose. Il ne la verrait que le lendemain matin. J'aurais donc le temps de m'éclipser avant au cas où il m'en voudrait. Bon, ses collègues se chargeraient de lui dire ou il ne le verrait qu'en se regardant dans le mirroir mais hey ! M'en voulez pas ! Je voulais juste rigoler... et... m'amuser. J'avais envie qu'il se donne à fond. J'avais l'impression que je ne le poussais pas assez. Devais-je oser ? Hmmm... voilà une idée qui me paraissait intéressante... Oser... Que pouvais-je bien lui faire qui aurait sucité une réaction plus... confiante ? Je sentais la passion qui le tenaillait. Pour ma part, mes gémissements devenaient de plus en plus aigus.

- Junsu...

Et puis je mis mes mains sur son torse... J'y plantai mes ongles. Encore une fois, les marques resteraient sans doute pour quelques jours mais ce n'était pas grave... Ce n'était pas de mon corps qu'il sagissait mais du sien. Pour ma part, je m'amusais. J'espérais seulement qu'il le prenne pour une invitation et non pour un reproche. Certains hommes ont horreur de se faire griffer et là, je le faisais sans même lui avoir demandé si ça lui plaisait. Je le regardais de mes yeux pervers concentrant tout mon désir dans mon regard et j'accompagnai le mouvement de ce dernier en me déhanchant pour mieux l'accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsu

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/09/2009

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Pompier

MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   Mer 16 Sep - 15:55

Junsu adorait ce plaisir charnel, mélanger un peu de souffrance avec du plaisir, l'alchimie se faisait parfaitement. Entendre ses gémissement aigus l'excitait d'avantage, il ne savait pas combien ça faitsait effet sur lui mais lorsqu'il sentit les différents chatiments d'Amélia, il ne pouvait pas s'empêcher de donner un petit coup de rein sec faisait gémir un peu plus fort la belle blonde. Ses mordillage d'oreille ne faisait que confirmer ce qu'éprouvait son amante, alors il prenait de plus en plus d'ampleur dans ses mouvements. L'entendre gémir son nom lui fit un bonheur total. Il adorait regarder l'expression d'Amélia, et en plantant ses griffes sur son buste, il comprit très vite qu'elle en voulait plus. Il souria, pris son autre jambe pour la faire passer derrière son dos et détacha Amélia qui restait coller à son sexe. Il la porta par en dessous en posant ses mains sur ses fesses rondes et la lancait en l'air pour qu'elle sente son pieu aller au plus profond de son organe. Plusieurs fois il la faisait sauter, en la faisant retombé rapidement culbutant ainsi le fond de son vagin dillaté par sa mouille qui coulait sans cesse. Les claquements se faisait plus violent et les aller-retour plus rapide. Il était temps de voir si Amélia aimer ce traitement ou s'il n'y prenait aucun plaisir.

Votre chatte est si bonne ma chère.... Chuchota-t-il au creu de l'oreille.

Junsu en attendait plus encore d'Amélia, il voulait qu'elle réalisme tous ses fantasmes un par un et elle avait déjà commencé par la douche. Il voulait la provoquer, voir jusqu'où elle pourrait aller. Alors par perversité, il introduit un doigt dans l'anus de la blonde légèrement dillaté par l'eau chaude. Il l'enfonça aussi loin qu'il le pu, tout comme il l'avait fait avec son minou auparavant. C'était encore une fois une sorte de vengeance. Elle avait planter ses ongles sur lui, il planta un doigt en elle par le trou inoccupé. Junsu pouvait sentir son membre enorme frotter sur les parois de l'antre de la belle blonde. Il accéléra de temps à autre, pour bien lui faire sentir la férocité à laquelle il pouvait cogner en elle et alternait avec des mouvements plus sensuellement pratiqué avec passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de distraction [pv: Amélia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de distraction [pv: Amélia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pendant la distraction pre-electorale, 30000 haitiens font face a la deportation
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» Distraction pour Hommes Dangereux
» Distraction [au bal, libre] [BAL]
» La grande distraction des Peintures...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neiren :: La ville " Neiren " :: "Titty Twister"-
Sauter vers: