Neiren

Le plus prestigieux building d'affaire ouvre ses portes sur un monde complètement décalé
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oups ! (Saki)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Oups ! (Saki)   Jeu 9 Juil - 22:55

Ce soir là, la température de l'air était agréable.
Il était quoi, même pas vingt et une heure ? Peut-être un peu plus, peut-être un peu moins. Qu'importait, la nuit tombait doucement sur Neiren et sa périphérie et peu à peu le monde nocturne prenait ses droits. Les terrasses des restaurants s'activaient, le personel des boîtes de nuit de la ville se préparaient à acceuillir leurs premiers clients d'içi à quelques heures, les amoureux se balladaient paisiblement dans les rues et se bécotaient avec tendresse sous les réverbères. Bref, tout allait pour le mieux pour les habitants de Neiren, sauf peut-être pour le petit blond qui avançait dans ce qui avait la réputation d'être une ruelle un tantinet sordide.
Vêtu d'un jean neuf, d'une paire de converses noire et d'une chemise à manches courtes assortie et avec pour seul accessoire une petite sacoche contenant son portefeuille, son portable et ses clés, Gabriel remontait la rue en pente douce en compulsant un peu nerveusement le bout de papier qui l'avait amené là, devant cette porte toute simple et un peu en retrait devant laquelle se tenaient déjà quelques personnes, visiblement en couple. "Drôlement discret comme devanture pour un bar", pensa notre jeune étudiant qui, tout en se mettant dans la queue qui se dessinait jusqu'au portier, repassa le fil des évènements.

Comme tout à chacun, Gaby avait besoin d'argent pour arrondir ses fins de mois. Sa mère ne comptait plus lui payer ses vêtements et ses loisirs, ainsi que tout le reste. Ainsi donc, notre bachelier avait écumé les petites annonces pour trouver quelque chose qui lui convienne, de façon à pouvoir travailler le week-end et sur ses vacances scolaires. Quelque chose comme serveur, où même manutentionnaire. Ce fût ce matin qu'il trouva une annonce qui semblait convenir, et qui se présentait à peu près comme ça : "Chrch serveur pr nightbar discret. Elegance & discretion requis. Salr à négoc." et suivit du numéro, qu'il avait appelé dans la foulée. La personne au standard ne semblait pas dégourdie et lui avait dit que le club était discret parce que fréquenté par une certaine clientèle. Il fallait juste qu'il présente bien et qu'il ne soit pas "sensible", chose que Gabriel avait interprété comme "ne pas avoir peur de mouiller la chemise". Travailleur et impliqué, cela ne lui faisait pas peur, alors il demanda un rendez vous avec le patron, qui lui fût accordé en début de soirée. A la porte, il n'aurait qu'a dire au videur qu'il était envoyé là pour rencontrer un certain "monsieur-dame". Drôle de nom, tout de même !
Bref, le soir venu il s'était rendu à l'adresse, où il se trouvait actuellement.

Ce fût son tour de se présenter au malabar taillé comme un bloc de marbre, qui le toisa comme si il allait le bouffer. Alors qu'il semblait lui dire que ça aller pêter des dents si il ne déguerpissait pas, Gabriel prit son courage à deux mains et s'adressa au molosse en lui mettant le morceau de papier journal sous le nez.


- Euh..... J'viens pour l'annonce, m'sieur. J'ai rendez-vous avec euh.... Monsieur-Dame, un truc du genre.... J'vous jure !

- Okay, roule. S'tu fais chier les clients, j'te fous la gueule dans les chiottes, capiche ?
Le gamin acquiesa de la tête avant de baisser le regard pour se diriger vers la porte qu'on lui ouvrait, tandis que le gardien continuait.

- A c't'heure là, tu trouvera l'patron dans la salle 4, au fond à droite. T'arrête pas en route, où j'te bouffe une couille, capiche ?

Ouvrant grand les yeux devant la menace stéréotypée qu'il prenait pourtant trés au sérieux, Gabriel s'empressa de pénétrer dans l'endroit pour se débarasser de la compagnie du gorille.
Le club était inondé d'une lumière un peu tamisée et présentait une certaine élégance. Tiens, des vestiaires à l'entrée ? Drôle d'idée, alors qu'un simple porte-manteaux aurait suffit. Gab' haussa les épaules légèrement et continua jusqu'a pousser un lourd rideau couleur bordeaux sombre, qui lui permit de passer dans une immense pièce où on trouvait des canapés, des sommiers bordés, des chaises.... Tout un tas de mobilier fréquenté par des gens plus que dénudés, des couples qui des fois même s'embrassaient entre eux, sous les yeux grands écarquillés du gamin qui était resté planté là, bouche bée. Il devait forcément il y avoir une erreur sur l'adresse, c'était juste pas possible autrement ! Il essaya bien de partir en marche arrière, mais sa retraite fût coupée par un flot intempestif de clients. Noyé dans la masse, il se fit entrainer (et tripoter un peu partout, au passage) vers les salles du fond, se faisant balancer comme un tas où presque dans la salle 4, où, se prenant les pieds dans un string qui trainait là, il tomba tête baissée dans un décolté bien fourni....
Revenir en haut Aller en bas
Saki Dojoun
Véritable Futanari!
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Propriétaire du "BodyNight"

MessageSujet: Re: Oups ! (Saki)   Ven 10 Juil - 2:08

La soirée débutait à peine et elle battait déjà son plein. Ah! Elle adore ce boulot décidément, voir tout ces gens costumés, c'est ce qu'elle préférait. Les bustiers coûtant quelques centaines d'euro, des bas uniques brodés mains, des dentelles finement détaillée, des couleurs charnelle et suave: noir, rouge, beige, blanc essentiellement. Ce soir, il n'y avait pas de thème particulier, les gens venaient avec leur plus belle lingerie, c'était fort agréable pour les yeux.

- Hnn... Faudrait p'être que je propose une soirée à thème un d'ces quatre.

Soupira Saki accoudée à un table, ses yeux de panthère scrutait les clients qui entrait. Le garde du corps faisait bien son job, recruté il y a peu, Saki en était parfaitement ravie. Marissa était à ses coté, la femme étant plutôt âgée, elle portait une robe gothique, rien de sexy mais qui collait parfaitement à l'ambiance, elle regardait Saki radoter toute seule avec un sourire maternel. La jeune femme se lève et s'étire un peu, galbant malgrès elle son corps fuselée à la quasis perfection. Saki portait une tenue gothique très aguicheuse: un corset rouge brodé de noir, des bas et un jarretelle noir. Ainsi qu'une paire de bottes sanglée de toute part par des rubans rouges.

Il y avait du travail à faire!
Elle sourit et échangea quelques paroles avec des clients très habitué. Quelques couples faisaient un peu n'importe quoi et Saki ne se gênait pas de venir les déranger pour faire leur partouze dans le salon spécifiques à cette pratique afin de ne pas gêner ceux qui n'aiment pas ça. Plus rien ne l'excitait, il était dur de faire réagir son corps pendant son travail désormais un peu blasé part toutes ces luxures.


En salle 4 il n'y avait personne encore, et des papier trainaient parmi le maquillage et des capotes (de très haute qualité 'tention!), c'était rien d'autre une pile de Cv. Elle se demandait qui oserait venir ce soir. Saisissant le tout premier, elle le lit rapidement en marchant dans la salle, elle n'aimait pas rester enfermer seule dans un même endroit. Sauf peut être dans son appart. Elle reposa la feuille, se disant qu'elle attendra devant le rideau. Mais ce fut au moment ou ouvrit la porte de la salle qu'une tête à tignasse blonde plongea dans son décolté relevé par le bustier.
Elle baissa les yeux et lève un sourcil.


- Déjà ? Quelle précocité.... même pas un bonsoir.

Elle eu un petit ton moqueur, c'était pour taquiner. Relevant la tête du garçon avec le bout de son doigt sous son menton, elle le fixe dans les yeux comme une féline. Il était très mignon.... intéressant. Ah oui sa frimousse lui disait quelque chose mais... ah zut pas moyen de savoir.

- Tu t'es perdu mon chaton ?

"Chaton?" Oui il lui semblait un peu jeune pour être ici.

- Si tu veux te frotter à moi, il vaut mieux aimer les surprise.

Dit-elle avec un sourire en coin en attendant ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oups ! (Saki)   Ven 10 Juil - 11:29

Gabriel, qui bien que sexuellement ignorant n'était pas bête, savait parfaitement dans quoi il avait atterri. Il avait vu les rondeurs s'approcher de sa figure (où vice versa) et il avait parfaitement senti son nez s'engouffrer pile entre les seins rebondis. A présent, son nez était toujours à la même place et ses yeux étaient préssés contre la chair douce des globes qu'il "respirait" un peu malgré lui. Le blondinet n'osait pas se relever, se disant qu'il allait se ramasser une manchette digne de Chuck Norris. D'ailleurs, il entendit clairement la voix appartenant aux deux seins lui adresser la parole, lui parlant de précocité. Ouhla, ça chauffait pour lui ! Les oreilles devenues plus rouges qu'une carosserie de Ferrari, il espéra pouvoir rester enfoui là, au chaud et à l'abri du monde extérieur, qui le rattraperait vide à coups de pieds dans le cul. Mais on ne lui laissa pas le temps de donner son avis, ça non ! Deux doigts vinrent chercher son menton pour finalement faire s'écarter le visage des vallons rembourrés. Il se laissa faire bon gré mal gré, l'avertissement du gardien à l'entrée résonnant encore clairement dans ses méninges. Ca allait chier pour lui si le molosse lui mettait la main dessus, ça c'était sûr !

Les regards s'échangèrent rapidement, et Gabriel tenta bien de baisser le sien, mais tombant sur le décolté, il le remonta aussitôt, pour le détourner une fois de plus vers le bureau cette fois, où la vision des préservatifs lui fît faire un sursaut. Mais qu'est ce qui se passait dans ce bar, au juste ?
Mon chaton, qu'elle l'appellait ! Ils se connaissaient pour être intimes à ce point là ? plus écarlate qu'une tomate mûre, Gaby ôta doucement les doigts de la jeune femme de son visage.

- Euh... E...Ecoutez, m'dame.... C'pas bien que j'ai mis la tête dans vos tétés... Enfin si c'est bien, parce qu'ils sont gro.... Enfin non, mais si quand même..... J'veux dire....Euh.... J'veux pas m'faire bouffer une couille, moi m'dame.... Pardon madame la chatte.... Euh.... M'dame tout court.....

Dans un "glups" sonore, Gabriel avala sa salive avec difficulté avant de faire quelques pas en arrière. Sortir d'ici, et vite, vite ! Mais son pied buta contre un cylindre qui se mit à vibrer sous le choc, tandis que Gaby se ramassait gentimment sur les fesses, laissant échapper un petit "aouch !' tandis que le cylindre lui roulait dans la main et qu'il l'agrippa par pur réflexe, laissant la bête dorée vibrer plus fort qu'un portable un soir de fête. Tiens, il était pas un peu humide, le truc ? Bref, la femme continua, sous les yeux écarquillés en grand du blondinet qui découvrait enfin la tenue plus qu'aguicheuse de son interlocutrice, sexy en diable, chose qui fit remuer quelque chose dans le boxer du jeune homme, qui pour l'heure aurait aimé disparaitre comme une bulle de savon, où comme Gérard Majax, c'était au choix.
Si il voulait se frotter à elle ? Des surprises ? Heiiiiiiiiiiin ?
Se cachant les yeux avec sa main libre pour ne pas mater davantage l'appétissante demoiselle, il lui répondit, la désigant du bout effillé du cylindre, qui buzzait toujours.


- Me fro... Frotter ? Euh.... A vous ? Euh nan nan, moi j'frotte personne.... Enfin j'peux vous rendre service au pire, m'enfin bon.... On se connait pas assez pour s'frotter, madame ! Pis... Pis... Vous z'avez pô un peu froid, fagotée comme ça ? Enfilez quequ'chose s'iouplait, m'dame.... Sinon ma mère elle va m 'tuer.....

Ca n'avait certes aucun sens, du moins pour elle, mais lui se comprenait. Par politesse, il tenta bien de rebondir sur la surprie, trés trés loiiiiiiiiiiiiiiiiin de s'imagine à quoi la jeune femme faisait alors allusion.

- Pis euh.... Les suprises j'aime bien les déballer, moi, m'dame, hein ! Alors j'ai pas peur, hein !
Revenir en haut Aller en bas
Saki Dojoun
Véritable Futanari!
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Propriétaire du "BodyNight"

MessageSujet: Re: Oups ! (Saki)   Sam 11 Juil - 20:30

Ôtant le doigt de la Dame, le petit puceau semblait vraiment pas bien dans ses pompes. Bégayant de manière significative des personnes qui "n'ont pas une vie sexuelle trépidante" après un plongeons dans des nichons, Saki sourit en coin avec malice, devinant quasiment immédiatement que le blondinet n'avait franchement pas l'habitude d'être avec le sexe opposé... Et vous savez, Saki aime torturer les jeunes puceaux avec la subtile délicatesse de les laisser sur leur fin comme on laisse un chien attaché à un poteau d'air d'autoroute.
Jolie métaphore hein?
Tout de même, Saki avait un minimum de respect pour tous, sinon son club serait simplement un bar à putes. Mais jouer avec les pulsions de pauvres innocent l'excitait beaucoup... Surtout en ces temps ou les jeunes hommes sont dépucelés depuis belle lurette déjà (et nana aussi... alala la couche est si facile... pathétique.)
Alors qu'il parlait en bégayant, Saki se retient de rire par certain de ses propos qui étaient plutôt fort sympathique.

- Te faire bouffer une couille? Je peux pas dire je n'en ai pas... Mais les hommes adorent quand je les gobes.

Elle savait que la phrase dites avec une aisance incroyable allait le mettre mal à l'aise... Le jeu avait commencé.

- Appelles moi Saki, je n'aime pas trop qu'on m'appelle Madame.

Elle posa une main sur sa hanche en disant cela. Elle le vit alors reculer, et se vautrer grâce à l'aide d'un sex toys qui était tombé de la table. Il était humide oui, car on venait de le nettoyer, mais c'est vrai que le sous entendu pouvait le gêner encore plus et cela élargit le sourire de l'hermaphrodite. Le vibreur était enclenché même, il le tenait en main et pointait la patronne avec en se cachant les yeux, ce qui faillit la faire rire de bon cœur, mais elle se retient.

- Pis euh.... Les surprises j'aime bien les déballer, moi, m'dame, hein ! Alors j'ai pas peur, hein !

Elle s'avance vers lui et lui souffle comme une chaudasse:

- Tu devrais lâcher ce sex toys, tu me donnes des idées...

D'un geste, et parce qu'elle était juste a coté, elle tira le rideau de velours qui séparait cette pièce, sa loge privé, du couloir. Juste à coté, elle appuya sur un bouton, la lumière changea, passant d'une luminosité blanche banale à un éclairage rouge très.. enivrant. Il ne l'avait pas vu faire car il se cachait les yeux.. quand il reviendra à la réalité elle espérait qu'il soit un peu.. nerveux pour s'amuser.

- Tu aimes déballer les surprises?

Sans attendre qu'il se relève, Saki l'enjambe, se mettant à califourchon sur ses jambes, sa poitrine fort généreuse et bombée par le corset se trouvait juste sous le nez de Gabriel. Saki prit la main du jeune homme qui cachait sa vue et la porte à un lacet de son magnifique bustier.

- Alors déballes...

Dit-elle en se tortillant un peu sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oups ! (Saki)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oups ! (Saki)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Oups ! on est vus [PV: Flocon de Cendre & Nuage du Matin]
» Hasard - Jour 3 : Oups... [Genesis.Camille.Finnick]
» Mezanmi saki ta di sa Bush ak Clinton pi popilè pase pretandi nasyonalis
» Oups ! J'ai fais la plus grosse bêtise de ma vie ! ft PNJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neiren :: La ville " Neiren " :: Club BodyNight - SM & Echangisme :: Salons échangistes-
Sauter vers: